Musimani veut l’arbitre assistant vidéo après qu’Al-Ahly ait refusé le géant africain, un « sanction claire »

Cherchant à devenir le premier club à remporter trois saisons consécutives dans la compétition élite africaine, le Caire a pris la tête depuis la 19e minute lorsque le Tunisien Ali Maaloul a inscrit un penalty.

Mais ils se sont vu refuser ce que Mosimane a appelé un « penalty clair » avant que Momoni Douri n’égalise pour les Nigérians à la 75e minute à Niamey.

Le Sud-Africain Mosimane, qui a remporté la Ligue des champions à deux reprises avec Al-Ahly et une fois avec Mamelodi Sundowns, a souligné la nécessité d’utiliser la VAR dans les compétitions de la CAF.

« Les arbitres africains paient rarement une deuxième pénalité pour une équipe », a-t-il déclaré aux journalistes, tandis qu’Al-Ahly a lancé une campagne pour remporter le titre africain, un record pour la 11e fois.

« C’est ma neuvième saison en tant que co-entraîneur dans des compétitions africaines, et pour la plupart, un deuxième penalty n’est pas accordé à une seule équipe.

« Si nous n’avons pas de VAR dans nos matches, nous continuerons à voir cette situation. Nous sommes derrière l’Europe à cet égard et VAR aidera tout le monde en Afrique. »

Al-Ahly et 10 anciens champions d’Afrique jouaient avec quatre victoires, cinq nuls et deux défaites lors du match aller des confrontations qui détermineront 16 matches de qualification pour la phase de groupes lucrative.

Le Marocain Achraf Bencharki a marqué après la mi-temps alors que Zamalek a remporté une victoire 1-0 sur Tusker à Nairobi, ajoutant à la morosité des Kenyans après une série de mauvais résultats lors des récents éliminatoires de la Coupe du monde.

Le TP Mazembe a été contraint à un match nul 0-0 en Afrique du Sud contre le nouveau venu Amazulu et les vainqueurs du classement général devraient sortir après le match retour du week-end prochain car ils sont presque invincibles dans la ville minière de Lubumbashi.

La légende tunisienne Radhi Jaidi, ancien entraîneur du club de jeunes de Southampton, est rentrée chez elle et a dirigé l’Espérance, quadruple championne, avec un match nul 0-0 contre les Libyens d’Al Ittihad à Benghazi.

Le Raja Casablanca, triple champion en titre, a profité d’un match à l’extérieur au Maroc, où Houssein Rahimi et Mahmoud Benhaleb ont marqué lors d’une victoire 2-0 contre les Libériens LPRC Oilers.

Il n’y a pas de stades de niveau international au Libéria, le match a donc été déplacé à Marrakech, une ville située à 220 kilomètres (135 miles) au sud de la capitale commerciale du Maroc, Casablanca.

Un autre club de Casablanca, le Wydad, a perdu 1-0 contre l’hôte ghanéen Hearts of Oak lors du choc d’Accra entre les anciens champions, Isaac Mensah marquant le but vainqueur à l’approche de la première mi-temps.

L’ES Sétif, double champion d’Algérie, a été victime d’un retour spectaculaire en seconde période des hôtes mauritaniens Nouadhibou, qui ont marqué trois buts en trois minutes pour s’imposer 3-1 à Nouakchott.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *