Musique interdite sur l’île grecque de Mykonos dans les nouvelles restrictions COVID-19

ATHENES (Reuters) – La Grèce a interdit la musique dans les restaurants et les bars et a imposé samedi un couvre-feu nocturne sur l’île de vacances populaire de Mykonos après une augmentation des cas de coronavirus là-bas.

Connue comme l’île festive des super-riches, Mykonos est l’une des destinations les plus populaires de Grèce, attirant plus d’un million de visiteurs chaque été, y compris des stars d’Hollywood, des mannequins et des athlètes de renommée mondiale.

À la suite d’une épidémie locale « inquiétante », le ministère de la Protection civile a déclaré qu’il interdisait la musique sur l’île 24 heures sur 24, y compris dans les magasins, les cafés et les bars de plage. Il a également déclaré qu’il restreindrait les déplacements entre 1 h du matin et 6 h du matin, sauf pour ceux qui se rendent au travail ou à l’hôpital.

La Grèce dépend du tourisme pour un cinquième de son économie et a grandement besoin d’une saison solide cette année après la catastrophe de 2020, lorsque le nombre de visiteurs et les revenus se sont effondrés.

Le nombre d’infections en Grèce a augmenté ces dernières semaines, obligeant le gouvernement à imposer la vaccination des travailleurs de la santé et des employés des maisons de soins infirmiers, et à imposer de nouvelles restrictions à travers le pays, notamment en n’autorisant que les clients vaccinés à l’intérieur des restaurants et des clubs.

Konstantinos Kokas, maire de Mykonos, a déclaré qu’imposer les mesures au cœur de la saison touristique était “injuste” et “trompeur”.

“Mykonos ne peut pas être la seule île où la musique ne sera pas entendue… La seule chose que cela permettra, c’est que les visiteurs iront sur une autre île”, a-t-il écrit sur Facebook.

READ  Le Premier ministre suédois face à la défaite lors du vote de défiance de lundi

Le gouvernement a interdit la musique dans les restaurants et les bars à travers le pays en mai pour éviter que les gens n’aient à se rapprocher les uns des autres pour les entendre, ce qui augmente les chances de transmettre le virus. Cette mesure a été levée lorsque les blessures ont diminué.

“Nous appelons les résidents, les visiteurs et les professionnels de notre belle île à suivre strictement les procédures (…) afin que nous puissions rapidement contrôler et contenir la propagation du virus et que Mykonos puisse revenir à la normale”, a déclaré le ministère.

Les restrictions sur Mykonos resteront en place jusqu’au 26 juillet.

(Reportage de Carolina Tagaris). Montage par Christina Fincher

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *