Pourparlers entre l’Arabie saoudite et l’Iran pour rétablir les relations – Financial Times

Senior et saoudien iranien Les responsables ont eu des entretiens directs dans le but de rétablir les liens entre les deux rivaux régionaux, après quatre ans de rupture des relations diplomatiques, a rapporté dimanche le Financial Times, citant des responsables familiers avec les discussions.

Le rapport du Financial Times, citant un responsable, a ajouté que la première série de pourparlers saoudo-iraniens avait eu lieu à Bagdad le 9 avril et comprenait des discussions sur les attaques contre l’Arabie saoudite par le groupe yéménite houthi allié à l’Iran, et elles étaient positives.

Les autorités saoudiennes n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires de Reuters, et les responsables iraniens n’ont pas pu être contactés pour commenter. Le Financial Times a déclaré qu’un haut responsable saoudien a nié avoir eu des discussions avec l’Iran.

Le Premier ministre irakien s’est rendu en Arabie saoudite à la fin du mois dernier.

Le rapport intervient alors que Washington et Téhéran tentent de relancer l’accord nucléaire de 2015 en vertu duquel il a été conclu Riyad Son opposition a été poussée alors que les États-Unis poussent à la fin du conflit yéménite, qui est considéré dans la région comme une guerre par procuration entre l’Arabie saoudite et l’Iran.

Riyad a appelé à un accord nucléaire avec des normes plus strictes et a déclaré que les États arabes du Golfe devraient se joindre à toutes les négociations sur l’accord pour garantir cette fois-ci de traiter le programme de missiles iranien et leur soutien aux mandataires régionaux.

Le Royaume d’Arabie saoudite et ses alliés ont soutenu la décision de l’ancien président américain Donald Trump en 2018 de se retirer de l’accord nucléaire des puissances mondiales et de réimposer des sanctions à Téhéran, qui a répondu en violant de nombreuses restrictions à ses activités nucléaires.

READ  Shepherd fait l'éloge du sauvetage de six coureurs dans un ultramarathon mortel de la Chine | Chine

Un responsable du ministère saoudien des Affaires étrangères a déclaré à Reuters la semaine dernière que des mesures de confiance pourraient ouvrir la voie à des pourparlers élargis avec la participation des Arabes du Golfe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *