Que faire à Vichy, la ville la plus élégante de France

La plupart de ses travaux ont été réalisés ici aux abords du Parc des Sources. A mi-chemin se trouvait l’Hôtel-Du-Park, plus grand et plus luxueux. Le premier étage était le ministère des Affaires étrangères, le deuxième le bureau du Premier ministre et le troisième étage avait des chambres pour Pétain, d’où il dirigeait théoriquement toute la France (pas seulement le sud, zone « libre »). Son ancien appartement a longtemps appartenu à un club de fans nostalgiques de Bétain. Vous ne viendrez pas visiter. De l’autre côté, juste en face de l’entrée du bâtiment, vous trouverez une plaque sur une stèle de pierre commémorant le départ de 6 500 juifs non français de l’enceinte le 26 août 1942.

Ici et dans les rues adjacentes, des bâtiments monumentaux – Art déco, gothique, à l’italienne, bow-front britannique – ont été mis en service en tant que bureaux gouvernementaux, ministères et ambassades. Aussi, après 1942, siège de la Gestapo. Flâner c’est bien. Ces rues hantées donnent à Vichy un charme et une dignité inhabituels pour une petite ville.

Et puis il y a le parc sans fin, dont les femmes ont besoin avec des bonnets et des parasols, mais qui reçoit plus de joggeurs que nécessaire. Il est flanqué de chambres construites par Napoléon III pour lui-même, sa maîtresse et divers acolytes. D’autre part, il coule vers la rivière Allaire qui regorge d’activités nautiques, bars, bistros et autres éléments de détente libertine. Vous êtes peut-être en vacances. Vous l’êtes probablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.