Que signifie une croissance lente du crédit pour une économie

1. L’évolution des taux de croissance des dépôts et du crédit

Selon le rapport sur la stabilité financière de janvier 2021, la croissance du crédit d’une année à l’autre (d’une année à l’autre) des banques commerciales avait ralenti avant même la pandémie. Le taux de croissance du crédit en mars 2020 était de 5,7%, qui a encore diminué à 5,0% en septembre 2020. En revanche, la croissance des dépôts est restée bonne à 10,3%, grâce à l’épargne de précaution des personnes touchées par l’incertitude causée par le virus. Avec des signes d’une reprise potentielle en forme de V, la croissance du crédit au deuxième trimestre de l’exercice 21 a connu une légère hausse de 6,2%; Cependant, avec l’assaut de la deuxième vague, les choses pourraient prendre une autre tournure sombre.

Voir l’image complète

La croissance du crédit en Inde a encore ralenti en 2020-2021, tandis que le taux de croissance des dépôts a continué d’augmenter

2. Qu’indique une faible croissance du crédit?

Le ralentissement de la croissance du crédit a été attribué à la baisse de la demande de crédit. Avec un recul de la confiance des entreprises (65,5 au deuxième trimestre 2021 et 84,8 au troisième trimestre de l’exercice 21 selon le rapport NCAER), le climat des affaires par rapport à l’année précédente est resté négatif à -23,7% d’une année sur l’autre par rapport au troisième Compte tenu des réductions de crédit au T3FY21 et des institutions financières largement soutenues par des liquidités abondantes, l’utilisation globale des capacités est restée inférieure à 72,8%, le climat général d’investissement n’étant pas encourageant. La croissance des nouveaux prêts au deuxième trimestre de l’exercice 21 a été principalement observée dans l’agriculture, tandis que les nouveaux prêts accordés par les secteurs de la fabrication et des services sont restés négatifs.

READ  Avec la reprise des manifestations algériennes, les manifestants diffèrent dans leurs objectifs

3. Que signifie une croissance accrue des dépôts?

L’incertitude quant aux perspectives économiques futures a conduit à une augmentation de l’épargne de précaution, ce qui a fait que le taux de croissance des dépôts dépasse le taux de croissance du crédit bancaire. Même avec une hausse de l’IPC à 5,52% en mars 2021 et des taux de dépôt bancaire de l’ordre de 5,0 à 5,75%, la crainte d’une incertitude imminente a grandement conduit les particuliers à déposer leur argent dans les banques.

4. Une image de la distribution sectorielle du crédit

Bien que le taux de croissance des crédits non alimentaires des banques de 6,5% en février 2021 soit passé de 5,7% en janvier 2021, il reflète le découragement des décaissements de crédits par rapport à la croissance de 7,3% en février 2020. Les décaissements de crédits au secteur agricole ont continué d’augmenter , tandis que le So à la hausse. À l’industrie sous contrat. Dans le secteur industriel, le crédit pour la transformation des aliments, des boissons et du tabac, les textiles, les pierres précieuses, les bijoux, le verre et la verrerie a enregistré une croissance exponentielle en février 2021 par rapport à février 2020.

5. Les implications pour l’économie dans son ensemble

La société indienne a peut-être commencé à s’appuyer davantage sur d’autres sources de financement telles que des titres de créance ou a peut-être suspendu ses dépenses en capital. Pour les banques, cela peut signifier moins d’opportunités de récupérer le coût des opérations bancaires et de réaliser des bénéfices. Un ratio de dépôt de crédit plus bas pourrait bientôt se développer, car les unités commerciales indiennes pourraient rechercher un système de taux d’intérêt compétitif. Il est également temps que la Reserve Bank of India se concentre sur le coût des prêts plutôt que sur la liquidité.

READ  L'Irak recherche des investisseurs internationaux pour construire des projets solaires de 750 MW

Jagadish Shettigar et Pooja Misra sont deux membres du corps professoral de BIMTECH.

participation à Bulletins de menthe poivrée

* Entrez une adresse e-mail disponible

* Merci de vous être abonné à la newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *