Quel est le revenu net de l’OPEP provenant de l’exportation de pétrole ? | Regzone

Les membres de l’OPEP ont généré environ 570 milliards de dollars de recettes nettes d’exportation de pétrole l’année dernière.

C’est ce qu’estime l’Energy Information Administration (EIA) des États-Unis, selon une nouvelle fiche d’information publiée par l’organisation, qui indique que les revenus nets de l’OPEP pour 2021 représentent une augmentation de 78% par rapport à 2020, alors que ce nombre aurait atteint une estimation. 320 milliards de dollars.

« L’augmentation des recettes nettes d’exportation en 2021 peut être attribuée à une combinaison de l’augmentation de la production de l’OPEP et de la hausse des prix du pétrole brut au cours de l’année », a déclaré l’EIA dans la déclaration factuelle.

En 2021, l’OPEP a augmenté sa production à mesure que les objectifs de production de l’OPEP+ augmentaient ; La production totale de fluides parmi tous les producteurs de l’OPEP est passée de 30,7 millions de barils par jour en 2020 à 31,7 millions de barils par jour en 2021. Les prix du pétrole brut ont également augmenté à mesure que la consommation mondiale de pétrole dépasse la production de pétrole, entraînant des prélèvements continus sur les stocks mondiaux de pétrole. Fiche descriptive.

L’étude de l’EIA a poursuivi: « L’augmentation de la consommation de pétrole s’est produite en 2021 alors que l’activité économique augmentait et que l’économie mondiale commençait à revenir aux conditions d’avant Covid-19. »

Dans la fiche d’information, l’Energy Information Administration a estimé que les revenus nets d’exportation saoudiens étaient les plus élevés parmi les membres de l’OPEP en 2021, à 184 milliards de dollars. L’Irak s’est classé deuxième, avec 83 milliards de dollars, et les Émirats arabes unis sont arrivés à la troisième place, atteignant 75 milliards de dollars.

READ  Les dividendes de la paix en Libye atteindront 162 milliards de dollars d'ici 2025 : rapport de l'ONU |

En ce qui concerne 2022, la fiche d’information de l’EIA prévoit que les recettes nettes d’exportation de pétrole de l’OPEP atteindront 907 milliards de dollars. L’augmentation a été attribuée à l’augmentation de la production de pétrole brut et d’autres liquides par l’OPEP ainsi qu’à une augmentation des prix du pétrole brut, a noté l’EIA dans sa fiche d’information, qui énumère les revenus projetés de l’Arabie saoudite en 2022 comme les plus élevés, à 304 milliards de dollars. L’Irak revient à la deuxième place, avec 131 milliards de dollars, et les EAU à nouveau à la troisième place, avec 125 milliards de dollars.

En 2023, la fiche d’information de l’EIA prévoit que les recettes nettes d’exportation de l’OPEP tomberont à 835 milliards de dollars.

« Nous nous attendons à ce que les prix mondiaux du pétrole brut baissent en 2023, reflétant les stocks mondiaux de pétrole qui ont commencé à s’accumuler au deuxième trimestre de 2022 et continueront d’augmenter pendant la majeure partie de 2023 », indique la fiche d’information.

L’Arabie saoudite devrait réaliser les recettes nettes d’exportation de pétrole les plus élevées en 2023, à 266 milliards de dollars, suivie de l’Irak et des Émirats arabes unis en deuxième position avec 120 milliards de dollars chacun.

Lors de sa dernière réunion, tenue le 31 août, l’Opep+ a décidé d’ajuster son niveau de production de 100 mille barils par jour pour le mois de septembre. Lors de la précédente réunion de l’Opep+, qui s’était tenue le 30 juin, l’organisme avait réaffirmé la décision d’ajuster son niveau de production à la hausse de 648 000 barils par jour en août. La prochaine réunion de l’OPEP+ est actuellement prévue pour le 5 septembre.

READ  David et Iggy | Communiqué de presse DBEDT : HSEO se concentre davantage sur le transport propre avec l'ajout d'un spécialiste du kilométrage/du transport actif

L’OPEP est composée de 13 pays, dont l’Algérie, l’Angola, le Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon, l’Iran, l’Irak, le Koweït, la Libye, le Nigéria, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Venezuela. Le groupe OPEP+ comprend des pays comme la Russie, le Mexique et le Kazakhstan.

Pour contacter l’auteur, envoyez un email [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.