Quels sont les coûts des propositions économiques de Trump ?

L’ancien président républicain et candidat aux élections de 2024, Donald Trump, a évoqué l’imposition de droits de douane complets et d’un taux plus élevé sur les produits chinois. Photographie : Alex Vroblowski/AFP/Fichier
Source : Agence France-Presse

L’ancien président républicain Donald Trump s’est un jour qualifié d’« homme des tarifs douaniers » cherchant à renflouer les caisses du gouvernement.

Et alors qu’il fait une nouvelle offre pour la Maison Blanche en 2024, l’augmentation des droits de douane – cette fois sur toutes les importations américaines – est à nouveau sur la table.

Mais les analystes estiment que les nouveaux tarifs pourraient entraîner environ 500 milliards de dollars de coûts supplémentaires pour les consommateurs par an, tandis que d’autres propositions, telles que l’extension des réductions d’impôts, pourraient encore gonfler le déficit national.

Quelles sont les principales politiques économiques de Trump et leurs conséquences ?

Quelles sont ses propositions ?

Trump a réclamé des droits de douane d’au moins 10 % sur les importations de tous les partenaires commerciaux, qualifiant cela de « cercle autour du pays ».

Je remarque: Vérifiez exactement quelle actualité a été sélectionnée pour toi ➡️ Trouver « Recommandé pour vous » Bloquez sur la page d’accueil et profitez-en !

Lire aussi

Les actions asiatiques étaient mitigées après le compte rendu de la réunion de la Fed, tandis que Nvidia apportait son soutien

Cela représenterait près de 3 milliards de dollars de marchandises, aux niveaux d’importation de 2023.

Sur les produits chinois, Trump a introduit des droits de douane de 60 % ou plus, avertissant le mois dernier : « Vous nous trompez et nous vous tromperons ».

Les recettes douanières, à leur tour, contribueront à compenser une prolongation des réductions d’impôts radicales approuvées en 2017 dans le cadre de la loi sur les réductions d’impôts et l’emploi (TCJA) de son administration, certaines dispositions expirant après 2025.

READ  Sondage AICPA : les chefs d’entreprise restent hésitants sur l’économie américaine

Même si la loi a réduit l’impôt sur le revenu pour de nombreux Américains, elle a été critiquée pour être plus avantageuse pour les riches.

Lors d’un rassemblement ce mois-ci, Trump s’est engagé à « une classe moyenne, une classe supérieure, une classe inférieure, une classe d’affaires et une importante réduction d’impôts ».

Il s’est également engagé à éliminer le soutien du président Joe Biden aux véhicules électriques, entre autres mesures.

Quel est l’impact sur le consommateur ?

Imposer un droit de douane général de 10 % ou plus à la Chine coûterait à la famille américaine moyenne au moins 1 700 dollars d’impôts supplémentaires chaque année, selon un rapport publié cette semaine par le Peterson Institute for International Economics (PIIE).

Lire aussi

L’activité économique en Argentine décline en raison de la campagne d’austérité

Elle a ajouté que les pertes « seront près de cinq fois supérieures à celles causées par les chocs tarifaires de Trump jusqu’à fin 2019, générant des coûts supplémentaires pour les consommateurs à partir de ce seul canal, d’environ 500 milliards de dollars par an ».

Ces nouveaux coûts pour la consommation se traduisent par au moins 1,8 % du PIB, a déclaré l’institut non partisan basé à Washington, soulignant également les effets négatifs potentiels des représailles étrangères et de la perte de compétitivité.

Quel est le coup financier ?

Prolonger les réductions d’impôts de Trump sur la prochaine décennie ajouterait 4.600 milliards de dollars au déficit, selon un rapport publié ce mois-ci par le Congressional Budget Office (CBO), une agence fédérale non partisane.

La précédente estimation du coût de l’extension par le Congressional Budget Office était de 3 500 milliards de dollars jusqu’en 2033.

READ  "Revenge Spending" donne un coup de fouet à l'économie locale... pour l'instant

Cela signifie que les décideurs politiques devront peut-être trouver des moyens de combler le déficit, par exemple en réduisant les dépenses.

Oxford Economics a déclaré dans une analyse en avril que la reprise des guerres commerciales « annulera également les avantages de la baisse des impôts ».

Lire aussi

L’inflation britannique ralentit à son plus bas niveau depuis trois ans

Comment les différents groupes sont-ils affectés ?

Les propositions de Trump déplacent la charge fiscale « des riches vers les membres à faible revenu de la société », ont déclaré Kimberly Clausing et Mary Lovely, chercheuses principales au PIIE, qui ont rédigé le rapport.

Une extension complète des dispositions de la TCJA « entraînerait environ 1 % du PIB en réductions d’impôts, s’accumulant de manière disproportionnée à l’extrémité supérieure de la répartition des revenus », estime le PIIE.

Les tarifs douaniers agissent également comme une taxe sur la consommation, les ménages à faible revenu dépensant une part beaucoup plus importante de leurs revenus tandis que les ménages plus riches peuvent épargner davantage.

« En matière de politique budgétaire, le programme de Trump se résume à des réductions d’impôts régressives, financées seulement en partie par des augmentations d’impôts régressives », indique le rapport de l’institut.

Les consommateurs pourraient également voir l’inflation augmenter jusqu’à 0,6 point de pourcentage, a déclaré Oxford Economics, si les républicains redoublent d’efforts en matière de réductions d’impôts et de droits de douane et abrogent les dispositions sur l’énergie propre dans la loi historique de Biden visant à réduire l’inflation.

Les importateurs américains ont supporté la quasi-totalité du fardeau des précédents tarifs douaniers imposés par Trump, selon la Commission du commerce international.

READ  [In This Economy] Le difficile travail de maîtrise de l’inflation

Lire aussi

Les marchés asiatiques suivent le record de Wall Street avant les résultats de Nvidia et les minutes de la réunion de la Fed

Existe-t-il des risques externes ?

Les experts affirment que des hausses généralisées des droits de douane pourraient entraîner des représailles et une méfiance de la part des partenaires commerciaux des États-Unis.

Oxford Economics a déclaré que ces partenaires pourraient riposter avec des droits de douane similaires, même si la Chine, conformément à son approche précédente, pourrait riposter « d’une manière moins que proportionnée ».

Dans l’ensemble, cela constituerait quand même un coup dur pour le commerce et le PIB des États-Unis.

La hausse des coûts d’importation aura probablement un impact sur les revenus et la consommation, tandis que les mesures de rétorsion rendront les industries américaines moins compétitives, a ajouté Oxford Economics.

Le rapport de l’institut déclare : « À une époque où les conflits internationaux sont nombreux et où les problèmes d’action collective internationale sont grands, les États-Unis ne peuvent pas se permettre de s’aliéner leurs partenaires et alliés. »

« En bref, les politiques proposées comportent de graves risques pour la sécurité nationale. »

Source : Agence France-Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *