Sanjay Shah, un commerçant britannique, est extradé vers le Danemark pour fraude

Un négociant de fonds spéculatifs britannique accusé d’avoir fraudé les contribuables danois de 1,3 milliard de dollars a été extradé vers le Danemark par les Émirats arabes unis, où il vivait depuis plus d’une décennie.

Le commerçant Sanjay Shah a été placé en garde à vue mercredi matin après son arrivée à Copenhague et devrait comparaître devant le tribunal jeudi pour une audience de libération sous caution.

Les autorités danoises poursuivaient Shah depuis qu’elles avaient appris qu’à partir de 2012, lui et ses collègues de Solo Capital à Londres avaient trouvé un moyen de retirer de l’argent de la version locale de l’Internal Revenue Service. La méthode impliquait des transactions complexes et soigneusement conçues pour récupérer les impôts sur les dividendes. M. Shah a longtemps clamé son innocence.

Ces prétendus accords ont été utilisés par d’autres commerçants pour drainer les richesses d’autres pays dans ce qu’un universitaire a décrit comme « le plus grand vol fiscal de l’histoire européenne ». Le bilan est devenu clair dans le décompte continu des arrestations et des poursuites judiciaires sur le continent. L’Allemagne a été prise pour environ 30 milliards de dollars, la France a perdu environ 17 milliards de dollars et des montants plus modestes ont été pris à la Pologne, à la Norvège, à l’Autriche, à l’Italie et à d’autres pays.

Ces pays n’ont pas fait grand-chose pour avertir les autres des accords de corruption. Le Danemark a été l’un des derniers pays touchés et a passé des années à tenter de persuader et de négocier avec les Émirats arabes unis pour extrader M. Shah.

READ  Le chien de sauvetage russe Monica a de nouvelles restrictions sur la vie après une chirurgie prothétique

Peter Hammelgaard, ministre danois de la Justice, a déclaré : « La question des dividendes est une question importante pour le Danemark et constitue l’une des affaires de fraude pénale les plus importantes et les plus graves. » « Nos fonds publics, l’État-providence et notre société de confiance sont en jeu. »

M. Shah a déclaré qu’il avait exploité une faille, une faille que les avocats lui ont dit être parfaitement légitime. M. Shah, sans admettre sa culpabilité, a proposé de régler l’affaire il y a des années, mais cette offre a été immédiatement rejetée, a déclaré son attaché de presse, Jack Irvin.

« Il semble que le gouvernement danois, les autorités judiciaires et les médias ont condamné Shah avant son procès », a écrit M. Irvine dans un communiqué. « Nous devons nous demander s’il peut bénéficier d’un procès équitable ? »

M. Shah a déménagé à Dubaï en 2009, affirmant qu’il était tombé amoureux de la ville. Il a vécu pendant un certain temps dans une villa de 10 000 pieds carrés avec accès à la plage et un yacht de 1,3 million de dollars.

Alors que les procureurs danois l’ont présenté comme un méchant national, les autorités britanniques, des Émirats arabes unis et d’Allemagne ont commencé à geler ses avoirs, et M. Shah a finalement été contraint de mettre sa maison en vente, a déclaré Irvine. Il n’a pas voyagé depuis des années par crainte d’être arrêté.

Sous la pression des enquêteurs danois, M. Shah a été arrêté aux Émirats arabes unis en mai 2022. Il a fallu des mois pour que les pays signent un accord d’extradition afin que M. Shah puisse être envoyé au Danemark pour y être jugé.

READ  Les cicatrices du tsunami persistent une décennie plus tard au Japon

Cette affaire ne sera qu’une parmi tant d’autres dans son sillage. Les autorités danoises ont intenté une action en justice à Londres contre des dizaines d’institutions financières, cherchant à récupérer environ 1,7 milliard de dollars de recettes fiscales perdues.

En Allemagne, plus de 1 000 avocats et financiers font l’objet d’une enquête, dont beaucoup ont déjà été reconnus coupables et condamnés à des amendes pour des accusations similaires. En mai, Hanno Berger, ancien enquêteur fiscal et cerveau présumé des transactions du vice-président en Allemagne, a été condamné à huit ans de prison. Il a été extradé de Suède, où il vit depuis 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *