Six Nations 2024 : l'Écosse a été refusée par un appel tardif du TMO alors que la France a tenu bon pour une victoire 20-16

  • Écrit par Colin Moffat
  • BBC Ecosse

Explication vidéo,

Cela aurait-il dû être une tentative ? Maudit pour l'Ecosse

Six Nations Guinness : Ecosse contre France

Essayer: blanc Tromper: Russel Des stylos: Contacter 3

Essayer: Vico, Bel Bary les inconvénients: Ramos 2 Des stylos: Ramos 2

L'Écosse s'est vu refuser l'examen d'un dernier essai non concluant alors que la France a tenu bon pour gagner dans un affrontement tendu des Six Nations à Murrayfield.

Les rediffusions télévisées ont suggéré que le ballon était coincé sur un énorme tas de corps, mais l'arbitre Nick Perry a refusé d'essayer et les images télévisées n'ont pas pu prouver le contraire de manière concluante.

Louis Bel-Bear a produit le score décisif dans une seconde période prudente après que Ben White et Gael Ficko aient échangé des essais dans une première mi-temps dans laquelle l'équipe locale avait la bien meilleure équipe.

L'Écosse s'est peut-être sentie privée de la victoire à la fin – une cinquième victoire consécutive à domicile – mais elle aurait dû être plus avancée en première mi-temps.

« Je pense que c'était un essai », a déclaré le capitaine écossais Finn Russell. « Mais c'est au juge de décider. »

L'entraîneur furieux Gregor Townsend a ajouté : « Nous faisions la fête dans la tribune des entraîneurs. Nous pouvions entendre la conversation du TMO avec l'arbitre dire : 'Le ballon était au pied, puis le ballon est tombé', puis il a changé d'avis et a dit 'Bâtez avec la décision sur le terrain ». Je ne sais pas ce que vous pouvez dire. » « 

Les deux équipes comptent une victoire à leur actif après le succès nerveux de l'Écosse au Pays de Galles, tandis que la France se remet d'une défaite record à domicile contre l'Irlande.

La France a désormais remporté 10 de ses 12 derniers matches des Six Nations, échouant seulement contre les champions en titre lors de ce tour.

Explication vidéo,

Six Nations : France 20-16 Ecosse – Temps forts

Harry Paterson n'a été informé qu'à 10 heures du matin qu'il ferait ses débuts en Écosse, alors que la femme de Kyle Stein commençait à accoucher. En moins de 10 minutes, le joueur de 22 ans a joué un rôle déterminant dans le premier score.

Avec seulement huit apparitions pour Édimbourg, l'arrière latéral a joué un rôle clé dans une série impressionnante qui s'est terminée par le franchissement de la ligne d'arrivée par les Blancs.

Fico semblait certain de répondre après une pause sur la ligne de but, mais a été refusé par Duhan van der Merwe près de la ligne, l'ailier écossais se remettant rapidement sur pied pour récupérer une passe lâche.

Alors que l'Écosse prenait une avance de 10 points sur le deuxième penalty de Russell, un écart dès le début de la seconde mi-temps s'est avéré coûteux puisque Fico a obtenu un corner clair.

L'Écosse a terminé la première mi-temps sur la ligne française et, sous la pression, Owiny Antonio a été envoyé pour se calmer pour un tacle à mains nues, mais l'équipe locale n'a pas réussi à capitaliser sur l'occasion, gaspillant deux tirs au but à bout portant avant de perdre. Sortir en groupe sous les poteaux – faire du jogging juste 13-10 devant.

La frustration des Écossais s'est encore accrue après la reprise, alors que la France a tenu bon sans grande fanfare pendant l'absence d'Antonio. D'autres gémissements de la part du public local ont suivi lorsque Maxime Loco a battu les doigts de White qui retenaient le ballon qui vacillait dans la zone de but.

Et juste avant l’heure de jeu, Russell a converti un autre penalty pour redonner vie au tableau d’affichage.

Explication vidéo,

Six Nations 2024 : « Je pense que c'était un essai » – Le capitaine écossais Russell sur la décision décisive

Les coups de pied ont continué à aller et venir de manière quelque peu monotone, avant qu'un éclair d'inspiration de Bel Piare ne rapproche la France d'un point.

Après avoir effectué une passe puissante et plate sur la ligne de touche, le joueur de 20 ans a dépassé les limites et a récolté son cinquième essai international.

Thomas Ramos a fait la extra difficile pour donner l'avantage aux visiteurs pour la première fois, puis a marqué sur un simple penalty.

L'Écosse n'a pas eu longtemps pour retrouver le chemin du retour et elle semblait perdue lorsque Kyle Rowe s'est lancé dans une course à couper le souffle pour perdre le ballon profondément dans le territoire français.

Mais les Écossais ont lancé une dernière attaque et étaient convaincus que Sam Skinner avait laissé tomber le ballon au cours d'une grande mêlée avant que la longue et anxieuse attente ne se termine par un torrent de huées adressées aux arbitres.

« Nous avions l’impression d’avoir gagné le match » – réaction

Gregor Townsend, sélectionneur de l'Écosse« Il faut gagner le match et ne pas le remettre entre les mains des TMO et des arbitres et c'est sur cela que nous allons travailler.

« Nous avions le contrôle du match et nous l'avons été pendant la majeure partie du match, dans des conditions difficiles. Nous avons dû jouer différemment et je suis vraiment déçu que nous n'ayons pas gagné le match. Nous avions l'impression d'avoir gagné le match – nous regardé le match. » Le ballon est sur la ligne d'essai.

« Il y a beaucoup de raisons d'être fier, mais c'est décevant de ne pas remporter la victoire. Harry Patterson a été fantastique, l'un des meilleurs débuts que j'ai vu. Jouer comme ça quand on a eu quatre heures pour préparer, peut-être moins, des spectacles. Ça, la qualité de joueur qu'il a. Avec ça, il s'y est mis et montre qu'il est un vrai talent.

« Les joueurs sont en bonne forme, ils ont joué 75 minutes aujourd'hui et 80 minutes la semaine dernière. Angleterre [at home next] « C'est notre plus gros match de la saison. »

Écosse: Patterson. Rowe, Jones, Tuipulotu, Van der Merwe ; Russell (co-capitaine), White ; Shuman, Turner, Z. Fagerson, Gilchrist, Cummings, M. Fagerson, Darge (co-capitaine), Dempsey.

Remplaçants: Ashman, Hepburn, Millar Mills, Skinner, Christie, Horne, Healy, Redpath.

France: Ramos, Benaud, Fico, Dante, Bel Piare ; Jalibert, Loco; Bailly, Mofaka, Atonio, Walke, Gabrielagos, Kroos, Ollivon, Aldrete (capitaine).

Remplaçants: Marchand, S. Taofifinoa, Daghiri, Tuilagi, Romat, Bodhent, Le Garric, Moivana.

READ  Rapport sur les missions internationales : les Lions s'apprêtent à participer aux éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, à la Ligue des Nations de la Concacaf et bien plus encore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *