SpaceX lance une deuxième mission dédiée au partage de vols

SpaceX a lancé 88 satellites à bord d’un avion Falcon du 9 au 30 juin dans le cadre de la deuxième mission dédiée de partage de vols de petits satellites de la société.

Le Falcon 9 a décollé du complexe de lancement spatial 40 de la station spatiale de Cap Canaveral à 15 h 31 HE, plus de la moitié d’une fenêtre de lancement de près d’une heure en raison des conditions météorologiques. La tentative de lancement a été annulée la veille Lorsqu’un hélicoptère privé est entré dans l’espace aérien restreint quelques minutes avant le décollage.

Le déploiement de la charge utile de 88 satellites a commencé environ 58 minutes après le décollage, une fois que l’étage supérieur a effectué une seconde combustion de son moteur pour le placer sur une orbite héliosynchrone à une altitude d’environ 550 kilomètres. Les satellites, provenant de divers clients gouvernementaux et commerciaux, ont été lancés en une demi-heure.

La mission, baptisée SpaceX’s Transporter-2, était la deuxième mission dédiée à partager les vols Smallsat de la société, Après la mission Transporter-1 en janvier. Le vol précédent transportait 143 satellites, mais SpaceX a déclaré que la masse totale de la charge utile du Transporter-2 était supérieure à celle du Transporter-1. La société n’a pas divulgué de chiffres de masse de charge utile spécifiques pour aucune des missions.

SpaceX a créé le Small Flight Sharing Program il y a près de deux ans, proposant des lancements à faible coût sur des missions Falcon 9 dédiées telles que le Transporter-2 ainsi que lors du lancement de satellites Starlink. Il a suscité un grand intérêt de la part des entreprises et des organismes gouvernementaux.

READ  « Tension de Hubble » en cours dans le débat sur l'univers élargi - « Il n'y a peut-être pas de conflit après tout »

Le manifeste de la charge utile du Transporter-2 comprenait des satellites radar à ouverture synthétique (SAR) de trois sociétés concurrentes : Capella, Iceye et Umbra. HawkEye 360 ​​​​et Kleos, deux sociétés qui déploient des constellations pour effectuer un suivi par radiofréquence, avaient chacune des satellites pour cette mission, tout comme PlanetIQ et Spire, qui collectent des données d’invisibilité radio GPS à utiliser dans les prévisions météorologiques.

Les autres clients commerciaux incluent Astrocast et Swarm, qui développent tous deux des clusters IoT, et Satellitelogic, qui a un accord de lancement multiple avec SpaceX pour lancer des satellites d’imagerie. SpaceX a fait voler trois de ses satellites Starlink au lancement, qui rejoindront 10 satellites Starlink lancés en orbite polaire à bord de TRANSPORTER-1.

le La Space Development Agency (SDA) du Pentagone dispose de quatre satellites sur TRANSPORTER-2. Deux satellites Mandrake-2 – initialement prévus pour être lancés sur Transporter-1 avant qu’ils ne soient endommagés lors du traitement pré-opérationnel – présentent des liaisons optiques croisées et seront utilisés pour tester les technologies d’un satellite militaire en orbite terrestre basse à l’avenir. Deux des cubes construits par General Atomics testeront les communications optiques entre les satellites et les drones. SDA dispose d’une cinquième charge utile sur le satellite Loft Orbital YAM-3.

La NASA a fait voler deux petits satellites sur Transporter-2, dont un explorateur de trajectoire pour une constellation de cubes appelée TROPICS, pour des observations résolues dans le temps de la structure des précipitations et de l’intensité des tempêtes avec une constellation de Smallsats. TROPICS Pathfinder est identique aux six satellites TROPICS qu’Astra lancera sur le petit lanceur Rocket 3 en 2022 et permettra des tests complets de la conception du satellite avant le déploiement de la constellation.

READ  Les entrées des grottes martiennes peuvent constituer un abri anti-radiation parfait pour les établissements humains

Plusieurs clients ont travaillé avec des fournisseurs de services de lancement tels que D-Orbit, Exolaunch et Spaceflight. Cela comprenait deux remorqueurs Sherpa de Spaceflight dans ce lancement, un avec propulsion électrique d’Apollo Fusion.

Libération du rythme et réutilisation

Transporter-2 était la 20e mission Falcon 9 de SpaceX de l’année, avec seulement six mois restants. En seulement deux ans, SpaceX a effectué plus de lancements orbitaux : 21 en 2018 et 26 en 2020. Et la société est en passe de battre le record établi l’an dernier, même avec un ralentissement attendu des lancements en juillet et août.

Le facteur principal de la cadence de sortie élevée est la réutilisabilité. Le booster Falcon 9 utilisé sur Transporter 2 effectuait son huitième vol, concluant par un atterrissage sur la première zone d’atterrissage à Cap Canaveral. Son premier lancement a eu lieu il y a exactement un an, lorsque le satellite GPS 3 a été lancé, et a également été utilisé pour lancer le Turksat 5A et cinq missions Starlink avant le Transporter-2. D’autres boosters Falcon 9 ont volé jusqu’à 10 fois.

Alors que SpaceX avait précédemment fixé un objectif de 10 vols par booster, les responsables de la société ont suggéré ces derniers mois que ces boosters pourraient voler plus de 10 fois. “Nous avons maintenant des boosters qui ont volé 10 fois, dont certains devraient voler 20 ou peut-être 30 fois”, a déclaré le fondateur et PDG de SpaceX, Elon Musk, lors de sa comparution du 29 juin au Mobile World Congress.

“Avec le Falcon 9, nous avons atteint, je pense, l’efficacité la plus réutilisable de toutes les fusées à ce jour”, a-t-il déclaré, mais a ajouté que SpaceX porterait la réutilisation “à un autre niveau” avec son vaisseau Starship. Cet engin, qui, selon Musk, aura son premier lancement orbital dans les “prochains mois”, est censé être recyclé sans aucune rénovation majeure, comme un avion de ligne.

READ  L'étude a montré que seulement 7% de notre ADN est unique aux humains modernes

“Le Saint Graal des missiles sont des missiles qui peuvent être rapidement réutilisés”, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *