Springsteen vend son catalogue de musique pour 500 millions de dollars, selon les médias américains

délivré en : Modifié:

Washington (AFP) – Bruce Springsteen a vendu ses droits musicaux à Sony dans le cadre d’un accord estimé à 500 millions de dollars, ont rapporté mercredi le magazine américain de divertissement Billboard et le New York Times.

La vente comprend le catalogue de musique enregistrée du chanteur ainsi que son travail d’auteur-compositeur – y compris des classiques comme « Born in the USA » – des sources familières avec l’accord raconté par les deux médias.

Aucune annonce publique n’a été faite. Sony et Sony Music Group n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaires de l’AFP.

Springsteen est la dernière star à vendre son catalogue, suite à des accords avec Bob Dylan, Stevie Nicks et Neil Young pour une partie ou la totalité de leurs activités.

Les droits de chanson connaissent un boom d’achat alors que les marchés financiers sont de plus en plus attirés par les portefeuilles lucratifs en tant que classe d’actifs.

L’année dernière, Dylan a vendu l’intégralité de son catalogue d’édition pour 300 millions de dollars à Universal Music Publishing Group, tandis que Fleetwood Mac’s Nicks a vendu une participation majoritaire dans leur catalogue pour 100 millions de dollars.

Springsteen, 72 ans, a travaillé pour Columbia Records tout au long de ses 50 ans de carrière, vendant plus de 150 millions de disques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.