Strandja Memorial Boxing : les Indiens supportent les pertes

Les boxeurs indiens ont connu une journée décevante aux 73e championnats commémoratifs de Strandja à Sofia, en Bulgarie, alors que Sumit Kondo (75 kg) et Anamika (50 kg) ont perdu leurs matchs préliminaires.

Alors que Summit s’est incliné 0-5 face au champion ukrainien en titre Oleksandr Khizniak en quart de finale, Anamika a perdu 1-4 face à l’Algérienne Romesa Boualem en quart de finale mercredi.

Jusqu’à présent, Nandini (+81 kg) a confirmé la première médaille de l’Inde en se qualifiant pour les demi-finales avec une victoire dominante sur la Kazakhe Valeria Aksenova en quarts de finale mardi.

Le tournoi regroupe plus de 450 boxeurs de 36 pays, dont des puissances traditionnelles telles que le Kazakhstan, l’Italie, la Russie, la France et l’Ukraine, où la Russie a lancé jeudi une opération militaire malgré un appel mondial à la retenue.

Jusqu’à présent, nous n’avons observé aucun impact du conflit ici. Les boxeurs ukrainiens ont concouru hier et ils concourent jusqu’à aujourd’hui, les pesées sont terminées ce matin », a déclaré un membre du bataillon indien à PTI par téléphone.

Une équipe indienne de 17 personnes, dont sept hommes et 10 femmes, a été envoyée pour participer au tournoi.

L’Inde a remporté deux médailles lors de la dernière édition, Deepak Kumar et Naveen Pura remportant respectivement l’argent et le bronze.

READ  10 hommes pour sauver le match nul 2-2 avec Nantes en Ligue 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.