Sur fond de blessés record, la France accroît la pression sur les non vaccinés

Le gouvernement français poursuit ses efforts pour augmenter la pression sur les personnes non vaccinées pour obtenir des vaccins contre le coronavirus, la variante omicron provoquant une augmentation record des infections.

L’introduction rapide d’un soi-disant « couloir de vaccins » fait partie d’une stratégie gouvernementale visant à utiliser des vaccins, plutôt que de nouvelles fermetures, dans le but d’atténuer l’impact de la variable omicron qui se propage rapidement sur les hôpitaux déjà surchargés.

La France a signalé près de 180 000 nouveaux cas de COVID-19 mardi, un record, et se prépare à ce que ce nombre continue d’augmenter, avec des prévisions avertissant de plus de 250 000 infections quotidiennes possibles d’ici janvier.

La France a vacciné plus de 75 % de sa population et s’empresse de libérer des rappels, encore une fois pour lutter contre l’omicron. Mais plus de 4 millions d’adultes ne sont toujours pas vaccinés.

Le gouvernement souhaite que le permis de vaccin soit en vigueur d’ici la mi-janvier. Si elle est approuvée par le Parlement, son introduction signifierait que les personnes non vaccinées ne pourraient pas utiliser les résultats de tests négatifs pour se rendre aux endroits où un permis de vaccination est requis.

READ  Lionel Messi s'adapte à la vie au Paris Saint-Germain, mais la Juventus lutte sans Cristiano Ronaldo | actualités footballistiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *