Taïwan demande aux banques d’État de « gérer de manière appropriée » l’exposition à la Chine | Affaires et économie

Le ministre des Finances, Su Jinrong, a fait ces remarques en répondant à une question sur les risques d’investir en Chine.

Le ministre des Finances, Su Jinrong, a déclaré que Taïwan avait demandé aux banques publiques de « gérer de manière appropriée » son exposition à la Chine, au milieu des tensions commerciales et politiques entre Taipei et Pékin.

Le régulateur financier de Taïwan a déclaré le mois dernier que l’exposition des banques taïwanaises à la Chine avait atteint un niveau record, à un moment où la Chine faisait pression militairement et diplomatiquement sur l’île autonome pour qu’elle accepte la souveraineté de Pékin.

Interrogé lundi par un législateur lors d’une session parlementaire sur la question de savoir si les banques publiques devraient réexaminer les risques d’investir en Chine, Su a déclaré: « Les entreprises publiques ont déjà été invitées à gérer activement leur exposition à la Chine de manière appropriée. »

Les grandes banques taïwanaises appartenant à l’État comprennent la Bank of Taiwan, la Cooperative Bank of Taiwan Limited et la Land Bank of Taiwan Co Ltd.

Taïwan s’est plaint la semaine dernière que la Chine interdisait davantage d’importations de nourriture et de boissons taïwanaises dans ce que le gouvernement dit faire partie d’une campagne de pression de Pékin ciblant les secteurs de l’alimentation, de l’agriculture et de l’eau de Taïwan.

L’agriculture et la production d’aliments et de boissons ne représentent pas une part importante de l’économie taïwanaise axée sur les semi-conducteurs.

Mais la communauté agricole et de pêche est fortement concentrée dans les parties de l’île qui soutiennent traditionnellement le Parti démocrate progressiste au pouvoir, en particulier dans le sud de Taiwan.

READ  L'Association des hommes d'affaires qatari et la Chambre algérienne lancent le Conseil d'affaires conjoint qataro-algérien

L’impact de la récente interdiction chinoise sur le secteur des boissons alcoolisées n’est « pas mauvais », a déclaré M. Su, estimant la valeur des exportations concernées à environ 1 milliard de dollars NT (32,55 millions de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.