UBS marque une étape importante en matière d’acquisition alors que le Credit Suisse n’existe plus

Le Credit Suisse a été radié du registre du commerce du canton de Zurich. Photographie : Fabrice Cofrini/AFP/Fichier
Source : Agence France-Presse

Le géant bancaire suisse UBS a finalisé vendredi la fusion de sa société mère avec Credit Suisse AG, son rival effondré n’existant plus légalement, plus d’un an après une rachat d’urgence.

En mars 2023, le gouvernement a exhorté la plus grande banque de Suisse à racheter le Crédit Suisse, craignant que la deuxième banque du pays ne fasse faillite et ne déclenche une crise financière mondiale.

UBS a indiqué dans un communiqué que Credit Suisse AG – ou la société anonyme – a été radiée du registre du commerce du canton de Zurich et n’existe donc plus en tant qu’entité distincte.

La banque a ajouté que les clients de Credit Suisse AG sont désormais considérés comme des clients d’UBS AG.

Les clients du Credit Suisse peuvent toutefois continuer à utiliser les outils et plateformes du Credit Suisse pendant une période temporaire, sauf dans certaines circonstances.

Lire aussi

La société immobilière chinoise Evergrande condamnée à une amende de 576 millions de dollars pour « fraude »

«Aujourd’hui, nous avons franchi une étape importante dans notre parcours d’intégration», a déclaré Sergio Ermotti, CEO d’UBS.

Sous la pression du gouvernement suisse, UBS a accepté de reprendre la banque en difficulté pour 3,25 milliards de dollars, une somme modeste pour une institution classée parmi les 30 banques mondiales considérées comme trop grandes pour faire faillite.

Mais cette acquisition ouvre un nouveau chapitre pour l’UBS, qui se retrouve obligée de faire le ménage dans une banque secouée par des scandales à répétition.

Après la finalisation de l’acquisition en juin 2023, les deux banques ont dans un premier temps continué à fonctionner séparément.

READ  Réunion du comité de politique monétaire de la RBI 2024 : Réunion du comité de politique monétaire de la RBI : le comité de fixation des taux dirigé par Shaktikanta Das commence la discussion ; La décision de vendredi Actualités économiques

Mais avec la fusion de vendredi, UBS a repris les droits et responsabilités du Crédit Suisse.

«La fusion de nos banques mères est cruciale pour faciliter la migration des clients vers les plateformes UBS», a déclaré Ermotti.

« Cela débloquera également la prochaine phase d’avantages en matière de coûts, de capital, de financement et d’impôts à partir du second semestre 2024 », a-t-il ajouté.

Source : Agence France-Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *