Variante COVID-19: l’OMS dit qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter de la nouvelle souche découverte en France

L’Organisation mondiale de la santé a agi pour rassurer les gens sur la souche COVID-19 qui s’est propagée de l’Afrique à la France.

L’inquiétude concernant l’alternative, baptisée B.1.640.2 ou IHU, s’est répandue dans la presse cette semaine lorsqu’un voyageur français qui s’était récemment rendu au Cameroun a été testé positif.

Regardez la vidéo ci-dessus pour apprendre tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle alternative

La porte-parole de l’OMS, le Dr Margaret Harris, a déclaré : Lever du soleil La variante était « définitivement sur la liste de surveillance », mais ne semblait pas présenter de risque de dépasser la Delta ou l’Omicron comme souche dominante.

« Il y a beaucoup de mutations, mais elles ne semblent pas très efficaces pour se transmettre », a-t-elle déclaré vendredi.

Nouvelle variante COVID détectée en Afrique et en France. crédit: Getty Images

Le Dr Harris a déclaré que l’OMS avait « connaissance » de la souche virale depuis « au moins novembre, date à laquelle nous l’avons inscrite pour la première fois sur notre liste de surveillance » et qu’elle a été initialement identifiée au Congo en septembre dernier.

L’insecte était « principalement » en Afrique, a-t-elle dit, mais un groupe avait commencé à apparaître dans le sud de la France.

« Nous ne l’avons pas vu beaucoup ailleurs », a-t-elle souligné.

« Cela peut être dû en partie au manque de séquençage génétique. »

Les experts de la santé surveillent la propagation de la souche.  image de fichier.
Les experts de la santé surveillent la propagation de la souche. image de fichier. crédit: Getty Images

Le Dr Harris a déclaré que les experts de la santé continueraient de surveiller la variante et que son apparition était un avertissement pour tout le monde de se faire vacciner dès que possible.

« C’est ce qui empêchera les gens d’aller à l’hôpital.

« Il est également très important que les gens comprennent comment se protéger », a-t-elle déclaré.

Les mesures suggérées comprenaient le port régulier de masques, la distanciation sociale et une meilleure ventilation à la maison et au travail.

READ  Vivendi: les bons résultats de 2020 confirment -3-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.