Wang Yi est en pourparlers avec le ministre algérien des Affaires étrangères Ramdane Lamara

Le 19 juillet 2021, le conseiller local et ministre des Affaires étrangères Wang Yi s’est entretenu avec le ministre algérien des Affaires étrangères Ramdane Lamira à Alger.

Il y a cinquante ans, malgré les ingérences et les pressions, l’Algérie, avec d’autres pays en développement, a encouragé la Chine à regagner sa place légale au sein des Nations Unies (ONU). Cet événement historique a changé le monde et la Chine ne l’oubliera jamais. La Chine continuera de considérer l’Algérie comme un bon ami et allié de confiance, travaillera avec l’Algérie pour faire progresser la meilleure tradition de compréhension mutuelle, de confiance mutuelle et de soutien mutuel, approfondir la coopération mutuellement avantageuse et pousser le partenariat stratégique global sino-algérien à un nouveau niveau.

Wang Yi a déclaré que la Chine appréciait grandement le ferme soutien de l’Algérie sur les questions liées aux intérêts clés et aux préoccupations majeures de la Chine, et soutenait fermement l’Algérie dans la poursuite de la voie du développement adaptée à ses conditions nationales, en sauvegardant sa souveraineté, son indépendance et son intégrité régionale, et a joué un rôle majeur rôle à l’échelle internationale et internationale. Affaires régionales. La Chine continuera de fournir à l’Algérie des vaccins et des produits anti-infectieux pour faire face à l’épidémie à une date précoce. La Chine est prête à voir des progrès concrets avec l’Algérie sur les grands projets de coopération et à réaliser une croissance indépendante et durable de l’Algérie à un rythme rapide.

Wang Yi a souligné qu’il y a eu des changements majeurs dans la situation internationale au cours des 50 dernières années, mais que la position de la Chine en faveur des pays en développement n’a pas changé et ne changera pas à l’avenir. La Chine, avec l’Algérie et d’autres pays en développement, est prête à défendre les droits et intérêts légitimes des pays en développement et à accroître la représentation et la voix des pays en développement dans les affaires internationales. Le vote de la Chine au Conseil de sécurité de l’ONU appartiendra toujours aux pays en développement. Il s’est félicité de l’implication continue de l’Algérie dans le développement des relations sino-algériennes, des relations sino-africaines et des relations de la Chine avec les pays à majorité musulmane.

READ  "Nous gagnons ensemble, nous perdons ensemble" - Loris soutient Mbabane après le retrait de la France

Lamara a félicité le 100e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (CBC), affirmant que les relations algéro-chinoises ont une longue histoire, des bases solides et des résultats fructueux. L’Algérie espère travailler avec la Chine au développement continu de la coopération traditionnelle amicale et pratique entre les deux pays. Le rétablissement par la Chine de sa place légale au sein de l’ONU a permis d’équilibrer davantage les réalisations historiques et les relations internationales entre les deux pays. La Chine s’engage non seulement à défendre ses droits et intérêts légitimes, mais aussi à faire respecter les règles fondamentales régissant les relations internationales et les intérêts des petits et moyens pays. L’Algérie sera toujours dans le « même fossé » avec la Chine pour défendre la justice et la justice internationales, et est prête à renforcer la coopération avec la Chine dans des domaines tels que l’économie, le commerce, la science, la technologie et la formation des ressources humaines pour parvenir à une croissance commune. L’Algérie parle beaucoup de la coopération sino-africaine, s’oppose à l’intervention de forces extérieures dans la coopération sino-africaine et est prête à travailler avec la Chine pour renforcer la coopération tripartite avec l’Afrique.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur des questions internationales et régionales d’intérêt commun.

Les deux parties ont convenu d’accélérer les consultations sur la signature d’un plan quinquennal de coopération stratégique globale sino-algérienne et d’un plan de mise en œuvre pour le développement conjoint de la ceinture et de la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *