Aboubacar marque encore alors que le Cameroun rejoint le Burkina Faso en huitièmes de finale

Le capitaine camerounais Vincent Aboubacar a marqué son cinquième but en Coupe d’Afrique des Nations et le Burkina Faso a rejoint lundi son équipe déjà qualifiée au deuxième tour.

L’attaquant basé en Arabie saoudite, qui aura 30 ans samedi, a donné l’avantage au Cameroun et le remplaçant Gary Rodriguez a égalé le Cap-Vert après la mi-temps avec un match nul 1-1 à Yaoundé.

Cyril Bayala a donné l’avantage au Burkina Faso et Gitaneh Kebede a égalisé pour l’Éthiopie avec un penalty à Bafoussam lors d’un autre match nul 1-1, ce qui a suffi à qualifier l’Afrique de l’Ouest.

Le Cameroun a dominé le dernier tableau de groupe avec sept points. Le Burkina Faso a devancé le Cap-Vert à la deuxième place, après avoir récolté quatre points chacun. L’Ethiopie a été éliminée par un seul point.

Et tandis que le Cameroun et le Burkina Faso ont obtenu une place en huitièmes de finale, le Cap-Vert devra attendre de voir s’il termine parmi les quatre meilleures équipes pour terminer troisième des six groupes.

Le Cameroun restera à Yaoundé pour affronter l’équipe classée troisième le 24 janvier, au lendemain de la rencontre entre le Burkina Faso et le deuxième du groupe C à Limbe.

Si le Cap-Vert survit, il affrontera le vainqueur du Groupe B ou du Groupe C à Bafoussam ou Yaoundé le 25 janvier.

« Nous avons gagné le groupe, c’est notre objectif même si nous voulions gagner tous nos matches, a déclaré l’entraîneur camerounais Tony Conceicao. Nous continuerons à jouer ici à Olympe. »

« Nous avons eu beaucoup d’occasions. L’équipe nationale du Cameroun n’était pas géniale mais elle a joué un bon match. Nous pouvons faire mieux, mais si nous prenons une lecture approfondie, nous surclassons nos adversaires dans le groupe. »

READ  Dodge dévoile sa première voiture électrique en 2022

Aboubacar est le premier Camerounais à marquer lors des trois matches de groupe de la Coupe des Nations depuis que Samuel Eto’o a marqué l’exploit avec cinq buts lors de la finale 2008 au Ghana.

– Il a marqué neuf buts –

Ndaye Mulamba détient le record du plus grand nombre de buts individuels dans le principal tournoi africain avec neuf buts pour le Zaïre (aujourd’hui la République démocratique du Congo) en Égypte il y a 48 ans.

Aboubakar est clairement en tête dans le concours du Soulier d’or avec ses concurrents les plus proches, son compatriote Karl Toko Ekambi, le Tunisien Wahbi Khazri, le Malien Ibrahima Kone et le Malawien Frank Mango, qui ont chacun marqué deux buts.

À Yaoundé, le Cameroun a battu le score à la 39e minute dans une course d’ouverture prudente dominée par les défenses.

Et il a été partiellement éliminé par un coup franc des lions indomptables et Abu Bakr a frappé un tir bas du pied gauche à travers une foule de joueurs et passé le gardien Josemar Fozinha Dias dans le coin du filet.

La réaction du Cap-Vert au retard a été de devenir plus aventureux et de déranger la défense camerounaise à plusieurs reprises avant la pause sans égaliser.

Le pays a fait l’île Rodriguez en seconde période et a égalisé en huit minutes grâce à un superbe talon arrière d’un centre bas qui a battu le gardien Andre Onana.

Aboubacar aurait dû redonner l’avantage au Cameroun en milieu de seconde période, mais il a été brillant lorsque le ballon a heurté la surface de réparation.

READ  Étude : Mizu génère 5 milliards de dollars dans l'économie de l'État

À Bafoussam, une ville située à 300 kilomètres (185 miles) au nord-ouest de Yaoundé, le Burkina Faso a avancé en 25 minutes via Byala.

Après une superbe longue passe du cercle central d’Adama Guerra, Bayala a dominé deux défenseurs éthiopiens et a frappé le ballon au-dessus du gardien de but avancé Teklimariam Shanko et dans le filet.

Mais au lieu de consolider leur avance, les Etalons du Burkina Faso ont concédé à la 52e minute lorsque le capitaine éthiopien Kebede a égalisé avec un penalty accordé après un examen VAR.

Le Burkina Faso a accueilli le retour du capitaine Bertrand Traoré, l’attaquant d’Aston Villa, après s’être remis du Covid-19, mais un test positif a exclu le gardien Hervé Kofi.

dl/jc/pb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.