Adam Yates: Les gens ont abandonné Geraint Thomas avant le Tour de France

« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote »} } »>

Paris-Roubaix et Unbound Gravel, Giro d’Italia, Tour de France, Vuelta a España et tout ce qu’il y a entre vous > », »name »: »in-content-cta », « type »: »link »}} »> Rejoignez-nous+

Adam Yates (Ineos Grenadiers) est entré dans le Tour de France très confiant dans sa propre candidature au classement général, mais le coureur britannique n’était pas au mieux de sa forme et la maladie l’a laissé tomber, et Geraint Thomas a progressé d’une position. Sur le podium, le pur grimpeur a été contraint de sacrifier ses propres ambitions pour le bien de l’équipe.

Yates était toujours incroyablement constant pendant la course. Après l’étape 2, il n’est pas descendu en dessous de la 10ème place au général, et alors que le rideau tombe sur la course, il reprendra la place qu’il occupait à Paris. Considérant qu’il a été frappé par Covid sur le Tour puis qu’il a contracté une autre maladie à mi-course, la performance du joueur de 29 ans a été particulièrement impressionnante.

Lire aussi : Geraint Thomas : Je ne pense pas que l’équipe ait la même confiance en moi

« J’ai eu le COVID une semaine avant le début de la tournée, donc je n’ai pas commencé du bon pied », a déclaré Yates VéloActualités Dimanche après une escale sur les Champs-Elysées à Paris.

« Quelque part au cours de la deuxième semaine, je suis de nouveau tombé malade. Nous avons eu des gars malades. Dani Martinez était malade la première semaine, Castro était malade, et maintenant je suis malade. C’est l’un d’entre eux. J’aurais fait plus et aidé plus mais c’est la vie.

READ  L'Algérie suspend temporairement l'approvisionnement en gaz de l'Espagne en raison d'une panne de gazoduc

Yates était encore plus important pour protéger Thomas dans les hautes montagnes. Jonas Wingegaard et Tathej Bokar étaient dans une catégorie à part en ce qui concerne le positionnement général, mais Thomas a tiré le meilleur parti de son expérience et Yates était souvent là pour faire des mouvements et combler les écarts.

« Tout d’abord, je suis très heureux pour Geraint. Beaucoup de gens l’ont radié pendant longtemps, mais il a montré qu’il était de retour à son meilleur niveau. En tant qu’équipe, nous avons bien roulé, remportant une étape, un classement général par équipe et une étape. C’était une bonne tournée », a déclaré Yates.

« Personnellement, je voulais en faire plus. Geraint se battait tous les jours et il n’y en avait que quelques-uns de forts. Nous n’avons commis aucune erreur en équipe, nous avons fait ce que nous pouvions en équipe. C’est tout ce que vous pouvez aider . »

Considérant d’où venait Yates dans la préparation de la course, c’était sa dixième course réussie à Paris.

« J’étais au lit pendant trois ou quatre jours. Certains gars ont un peu mal à la gorge, mais je suis resté au lit pendant trois jours, mais l’équipe a cru en moi et ils savaient que je pouvais faire du bon travail.

Cependant, on ne sait toujours pas si Yates sera avec l’équipe l’année prochaine. Il est en fin de contrat à la fin de la saison et espérait qu’un top cinq ou un podium améliorerait sa position de négociation. Plusieurs équipes sont intéressées, dont son ancienne équipe BikeExchange-Jayco. Lorsqu’on lui a demandé quel était son avenir et s’il resterait ou non à Inios, Yates a simplement répondu : « Je ne sais pas encore ».

READ  Nigel Farage appelle au Brexit 2.0 pour "ramener les gens en France"

Après avoir vu Richard Carapaz passer à EF Education-EasyPost, il est difficile de voir Ineos laisser un autre pilote de haut niveau partir à ce stade, mais si une meilleure offre se présentait, cela suffirait à voir Yates passer à autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.