Age of Empires IV veut vous donner une leçon

la clé de Un grand jeu historique est de s’assurer que l’histoire ne gâche pas le jeu. Relic Entertainment le savait depuis le début âge des empires 4 Il fallait mettre en avant les Moghols. Ils étaient l’épine dorsale évidente de la civilisation, et tous deux étaient une force créatrice dans âge des empires 2 Et une force emblématique de l’histoire, mieux connue pour sa puissance fulgurante, avec un empire s’étendant sur neuf millions de miles carrés, d’est en ouest, englobant presque tous les mondes de jeu de Relic.

Ou pour le dire franchement, « Nous étions comme, OK, ils ont combattu tout le monde », explique Quinn Duffy, Game Director. « Alors maintenant, nous pouvons commencer à déterminer qui nous pouvons également inclure. »

La tâche était maintenant de réduire 500 ans d’histoire au « noyau » de la civilisation : une abstraction conçue pour s’adapter aux règles du jeu.

Certains éléments de l’histoire sont parfaitement esquissés. Odigaï KhanLui, le troisième fils de Gengis, a agrandi le géant Yam, un des premiers poneys : des stations postales où un cheval ou un coureur pouvait se reposer tout en portant un message à travers l’empire. L’équipe de Relic les a repensés en petits cercles de pierres : des avant-postes qui donnent aux unités un bonus de vitesse lorsqu’elles errent autour de la base du joueur.

D’autres idées ont été abandonnées. L’équipe a acquis les chevaux. Au lieu de l’animation caricaturale que les animaux des jeux précédents ont déclenchée, dans le nouveau jeu, les chevaux seront réalistes, avec une gamme complète d’animations, ralentissant et se cambrant en rond vers leur cible. Le jeu était injouable. « Tout le monde a détesté ça », a déclaré Adam Esgren, le directeur créatif de la franchise chez World’s Edge, qui collabore avec Relic sur le jeu.

READ  Le créateur de Yakuza, Toshihiro Nagoshi, quitte Sega pour rejoindre NetEase

Enfin, il y avait des aspects que Duffy et Isgreen admettent sont tout simplement non historiques. les Mongols en âge des empires 4 Nomades : leurs villes peuvent être emballées dans des wagons et transportées à travers la carte. En fait, dit Duffy, bien que cela puisse sembler « authentique », c’est inexact : depuis l’âge de Gengis Khan, les Mongols se sont étendus à ses fils et petits-fils, se sont installés et ont construit des villes et des fortifications. « C’est toujours un combat intéressant », dit-il. « Nous luttons toujours contre l’impact de l’authenticité et la suppression de cette authenticité dans le gameplay. »

Avec l’aimable autorisation de Microsoft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *