Algérie: contrarié par une émission de télévision appelant à rivaliser avec Israël dans le sport

Une émission de télévision algérienne qui a soulevé la question de la concurrence israélienne dans le sport a soulevé la colère d’un organisme gouvernemental spécialisé dans la surveillance des chaînes par satellite.

L’Autorité algérienne de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a critiqué le programme, affirmant qu’il «porte atteinte à l’intérêt public et à la sécurité» et sert «des intérêts et des agendas suspects».

Et la chaîne satellite arabe a mis en garde, dans un communiqué, mardi, contre certaines nouvelles chaînes qui diffusent leurs programmes sans obtenir une licence du ministère des Communications.

La déclaration indique que le ministère se réserve le droit de poursuivre ceux qui ne respectent pas les directives de la loi relative à l’activité audiovisuelle.

Ces déclarations ont été considérées comme une référence implicite à Lina TV, qui a été lancée en décembre par des journalistes et des diffuseurs qui travaillaient pour plusieurs autres chaînes.

Selon l’autorité, de nouvelles chaînes de télévision ont récemment été lancées et diffusent leurs programmes sans approbation ni licence.

Elle a souligné que l’une de ses tâches consiste à surveiller et à faire respecter les principes et les règles de l’activité audiovisuelle.

La déclaration a cité ce qu’elle a qualifié de «chaos» en référence aux chaînes qui fonctionnent sans être liées par un cadre juridique, soulignant qu’elles traitent souvent de questions délicates, provoquent le mécontentement du public, nuisent à l’intérêt public et à la sécurité et servent des intérêts et des programmes suspects.

“Ces canaux ont abandonné l’impartialité et l’objectivité tout en servant les intérêts de groupes étrangers, qu’ils soient politiques ou économiques, sans le moindre respect pour l’éthique de la profession”, indique le communiqué.

READ  Où a été tourné le film "Patton"? Explorez les lieux de tournage de ce film de 1969

“Leur principale préoccupation est d’obtenir des revenus et des cotes d’écoute élevés, même si cela se fait au détriment du droit des téléspectateurs à de nombreux programmes de haute qualité.”

Le talk-show “Secretly Pleasure” sur Lina TV jeudi soir a discuté de l’actualité en Algérie et dans les pays voisins, y compris la normalisation avec Israël.

Un journaliste qui était parmi les invités a déclaré qu’il s’opposait à de nombreux Algériens en refusant de rivaliser avec Israël dans les grandes compétitions de football, comme la Coupe du monde de football.

Un autre journaliste a répondu à ces déclarations, soulignant que les déclarations de ce journaliste représentent une “trahison” pour la plupart des Algériens.

La controverse s’est répandue sur les réseaux sociaux, certains soutenant le boycott d’Israël dans le sport et d’autres s’y opposant.

Il est à noter que les autorités algériennes ont fermé ces dernières années les chaînes de télévision Atlas et El Watan sans recourir à la justice.

Les décisions sont intervenues en réponse à des programmes critiquant l’ancien président Abdelaziz Bouteflika.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *