Algérie : début des essais à l’usine de dessalement d’eau du Bateau Cassé

Le projet de dessalement mis en place à Bateau Cassé en Algérie vient de franchir une nouvelle étape. Sur le chantier, situé en périphérie de Portz El Giffan à Alger, les performances et les tests de performances de la centrale ont commencé. L’information provient de l’Agence algérienne de l’énergie (AEC), filiale de l’Institution nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures (SONATRACH). Selon l’AEC, ces tests garantiront la mise en service et l’exploitation de l’usine de dessalement d’eau de mer du Bateau Cassé en avril 2022.

Alimentation 10 000 m3 Eau potable par jour

L’exploitation de la nouvelle usine devrait contribuer à réduire la pénurie d’eau potable dans la capitale Alger. L’AEC estime que la plante peut se décomposer à 10 000 m3 Eau de mer par jour.

La société algérienne a mis en place un projet d’adduction d’eau potable en collaboration avec une autre filiale de SONATRACH. Elle est basée au sein de la Société Algérienne de Génie Civil et de Bâtiment (GCB), ainsi que de Cosider Canalisation, société spécialisée dans la fabrication et la pose de canalisations et située à Cheraga, Alger. Les travaux sur le site du projet ont duré cinq mois.

L’usine de dessalement d’eau de mer du Bateau Cassé est l’une des trois usines prévues dans le plan d’urgence d’Alger pour augmenter la capacité de dessalement installée. Le ministre algérien des Ressources en eau, Kareem Hasni, indique que la centrale d’El Marza devrait également être opérationnelle (juillet 2022), quelques mois après son ouverture. Future installation 60 000 m3 Par jour.

READ  L'Ambassadeur UN W. Sahara rencontre le Front Polisario en Algérie
Lire aussi- Afrique : le dessalement est désormais au centre des stratégies d’approvisionnement en eau

AEC, GCB et Cosider Canalization construiront une troisième usine de dessalement d’eau de mer à Corso, située dans la Villa Pomertes, frappée par la sécheresse, dans ce pays d’Afrique du Nord. L’usine aura une capacité de 40 000 mètres3 Par jour. Cette capacité devrait doubler pour atteindre 80 000 mètres3 Eau potable par jour pendant six mois de fonctionnement.

Inès Magum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.