Algérie : des médecins disent au prince héritier saoudien de ne pas se rendre au sommet

Dubaï, Emirats arabes unis (AFP) – La présidence algérienne a déclaré aux premières heures de dimanche matin que le prince héritier saoudien de 37 ans ne participera pas au prochain sommet en Algérie après que ses médecins lui ont conseillé de ne pas voyager.

L’Arabie saoudite n’a offert aucune reconnaissance immédiate des commentaires algériens sur la condition du prince héritier Mohammed ben Salmane, qui a rapidement accédé au pouvoir sous la direction de son père, le roi Salmane, âgé de 86 ans. Une grande partie de l’accent mis sur la famille royale Al Saud ces dernières années a été sur la santé du roi Salmane, des analystes suggérant que le prince Mohammed pourrait diriger le pays dirigé par l’OPEP pendant des années après son ascension au trône.

Le gouvernement du royaume n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires de l’Associated Press sur le prince, dont la santé ne l’a pas empêché de voyager auparavant.

Des déclarations diffusées par l’agence de presse algérienne en arabe et en français faisaient référence à une déclaration du bureau du président Abdelmadjid Tebboune au sujet d’un appel téléphonique entre lui et le prince Mohammed.

Le communiqué indique que le prince Mohammed s’est excusé dans l’appel pour ne pas avoir pu participer au sommet arabe qui se tiendra à Alger le 1er novembre prochain, sur la base des recommandations des médecins qui lui ont conseillé de ne pas voyager.

Pour sa part, le président a déclaré qu’il comprenait la situation et regrettait l’obstruction du prince héritier Mohammed ben Salmane, lui souhaitant une bonne santé.

READ  L'acteur, producteur et entrepreneur Mark Wahlberg ajoute StreetTrend LLC et la marque de chaussures de sport P448 à son portefeuille de marques et d'investissements commerciaux

Un communiqué publié par l’agence de presse saoudienne, gérée par l’État, a reconnu un appel entre Taboun et l’émir, mais n’a donné aucun mot sur les conseils des médecins. Elle a seulement précisé que l’invitation portait sur « les aspects des relations bilatérales entre les deux pays frères » et sur une éventuelle coopération conjointe.

___

Suivez Jon Gambrell sur Twitter à www.twitter.com/jongambrellAP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.