Algérie: Élections – Construire une vraie économie, sortir du modèle basé sur les revenus pétroliers

Algérie – La nécessité de construire une véritable économie nationale, économique et sociale et de sortir d’une économie basée sur les revenus pétroliers figuraient parmi les points que les candidats ont développés mercredi, au septième jour de la campagne électorale pour les 12es législatives. Juin.

Le chef du Front national algérien, Moussa Touati, a confirmé à Oum El Bouaghi que son parti se battrait pour une “économie forte que les Algériens eux-mêmes construisent” afin de mettre fin à l’économie basée sur les revenus pétroliers.

“La priorité doit être donnée à la reprise de l’économie nationale et au soutien de l’économie locale basée sur les petites entreprises familiales”, a déclaré Touati dans une interview à Ain Mellila.

Le secrétaire général de l’Assemblée nationale démocratique, Tayeb Zitouni, a souligné, lors d’une réunion à Jijel, la nécessité pour «l’Assemblée populaire nationale de restaurer son rôle de législateur pour l’avenir du pays et non le rôle de dirigeants».

Al-Zaitouni a déclaré: “Les futurs députés entreprendront plusieurs tâches pour mettre fin aux crises du pays par la législation et en proposant de véritables programmes économiques”.

Lors d’une réunion locale à Ein al-Bayda (Umm al-Bouaghi), le chef d’une nouvelle génération, Gilali Sufians, a affirmé que les candidats de son parti politique «représenteront la volonté du peuple s’ils sont élus et travailleront à transmettre le les préoccupations des gens à son égard. Des représentants du gouvernement.

Et il a promis que les députés d’une nouvelle génération continueront d’être à l’écoute des préoccupations des citoyens tout au long de l’année en ouvrant des bureaux dédiés à cet effet.

READ  Ministre: l'Égypte s'attend à une croissance de 2,8% au cours de l'exercice se terminant en juin

Le chef du Nouveau Front algérien, Jamal Ben Abdel Salam, a déclaré à Tipaza qu’il n’y avait pas de solution politique en dehors de la constitution pour faire face aux défis et aux dangers qui menacent l’unité et la sécurité du pays.

Mahdi Lachkhab, le candidat de la même liste, a déclaré que “les prochaines élections ont des indications prometteuses pour restaurer la confiance des citoyens et constitueront une opportunité de choisir les représentants qualifiés qui représentent toutes les couches sociales”.

La candidate Ilham Boumaza a appelé au changement, notant que le changement qu’elle revendique sera “basé sur la réalité du secteur de la santé à Khenchela, qui est incapable de répondre aux attentes des patients”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *