Algérie: la plus ancienne opposition boycotte les élections – Middle East Monitor

Le Front des forces socialistes (FFS), le plus ancien parti d’opposition d’Algérie, a annoncé samedi sa décision de boycotter les élections anticipées à l’Assemblée prévues le 12 juin.

Le communiqué disait: “Les élections ne sont pas une solution à la crise multidimensionnelle que traverse le pays. Par conséquent, les forces socialistes ne peuvent pas prendre la tête de ces élections.”

Selon le communiqué, le parti a exigé que «des mesures soient prises pour permettre au peuple algérien d’exercer librement son droit à l’autodétermination, notamment pour assurer le respect des libertés fondamentales, un accès équitable de tous les acteurs politiques et sociaux et engager un dialogue global. . “

Après la dissolution de la Chambre des représentants au parlement le 21 février, le président Abdelmadjit Deboun a appelé à des élections anticipées à l’Assemblée pour tenter de reprendre le contrôle après la reprise des manifestations.

Le FFS a rejoint d’autres partis d’opposition qui ont déjà annoncé leur intention de boycotter les élections du 12 juin, notamment le Rassemblement pour la culture et la démocratie et le Parti travailliste.

Commentaire: l’Algérie se rend aux urnes en juin, est-ce une victoire pour le mouvement Hirak?

READ  Judo Inside - Actualités - L'entraîneur algérien de judo Amar Beniklif parle de Kovit-19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *