Sénégal ouvre un consulat à Dakhla et signe des accords avec le Maroc |

Dakhla, Maroc – Le Sénégal a ouvert lundi un consulat dans la ville de Dakhla, au Sahara occidental, pour se joindre à d’autres pays africains et arabes pour soutenir la revendication du Maroc sur la région contestée, ont rapporté les médias marocains.

Le consulat a été ouvert par les ministres des Affaires étrangères du Maroc et du Sénégal dans la ville atlantique de Dakhla, faisant du Sénégal le 22e pays à établir une mission diplomatique dans la région.

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, lors d’une conférence de presse à cette occasion, a appelé l’Algérie à soutenir son rôle de partie principale dans le conflit du Sahara occidental et à entamer des négociations directes avec le Maroc.

“Les deux vrais partis (dans la question du Sahara) sont le Maroc et l’Algérie”, a déclaré Bourita, citant les actions de la diplomatie algérienne qui ont fait de la défense du Front Polisario son premier objectif de politique étrangère.

“Les mesures diplomatiques, la mobilisation et les positions algériennes confirment qu’elles sont le vrai parti”, a déclaré Bourita lors de la conférence de presse à laquelle a participé la ministre sénégalaise des Affaires étrangères Aissata Tal Sall.

Après avoir ouvert le consulat du Sénégal à Dakhla, Bourita a signé plusieurs accords de coopération avec son homologue sénégalais.

Cela permet le démarrage d’une coopération entre les deux pays, la mise en œuvre effective des accords de partenariat et l’échange d’expériences et d’expertises dans le domaine des collectivités locales et de l’administration locale des entités décentralisées.

L’un des accords traite spécifiquement du secteur des technologies de l’information et de la communication, permettant aux deux pays de développer, renforcer et approfondir une coopération mutuellement avantageuse dans ce domaine, grâce à l’échange d’informations, de compétences et d’expériences.

READ  Le porte-parole a déclaré: NM Small Business est dans un «monde de mal» »Albuquerque Magazine

Une partie de l’accord est de développer un contenu éducatif numérique qui améliorera les universités numériques et l’apprentissage à distance, et de transférer les technologies et les meilleures pratiques en matière de gouvernement électronique.

Un autre accord concernait la coopération technique dans le domaine de l’aviation civile. En vertu du protocole d’accord, les deux pays sont tenus de fournir une assistance technique pour la sûreté et la sécurité de l’aviation civile, ainsi que pour le développement du transport aérien.

La coopération passera, selon les médias marocains, par l’échange d’expériences et d’informations dans le domaine de l’aviation civile, des transports, des visites de terrain et des formations spéciales.

La décision du Sénégal de soutenir la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental envoie un message fort en faveur du droit du Maroc sur le territoire contesté.

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et le ministre des Affaires étrangères et sénégalais de l’étranger, Mme Aissata Tal Sale, ont inauguré aujourd’hui, à Dakhla, le consulat général de la République du Sénégal. (Twitter)

À ce jour, Dakhla accueille des consulats de Gambie, de Guinée, de Djibouti, du Libéria, du Burkina Faso, de Guinée-Bissau, de Guinée équatoriale, d’Haïti et de la République démocratique du Congo, ainsi que des États-Unis.

À Laâyoune, la plus grande ville du gouvernorat du sud, il y a des missions diplomatiques de Jordanie, Comores, Gabon, Sao Tomé et Principe, République centrafricaine, Côte d’Ivoire, Burundi, Eswatini, Zambie, Emirats et Bahreïn.

Le mois dernier, le Suriname a annoncé son intention d’ouvrir un consulat général à Dakhla, ainsi que d’ouvrir une ambassade à Rabat, dans le but de renforcer la coopération bilatérale et de promouvoir les investissements et le commerce.

Le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole disputée et divisée, principalement sous le contrôle du Maroc, où les tensions avec le Front Polisario soutenu par l’Algérie se sont intensifiées depuis les années 1970.

READ  Perspectives du marché mondial des tramways et des trains légers: 2021 et au-delà - ResearchAndMarkets.com

En janvier, les États-Unis ont entamé le “processus d’établissement” d’un consulat au Sahara occidental, après que Washington eut reconnu la souveraineté du Maroc sur le territoire contesté.

Les experts affirment que le changement de politique étrangère américaine pourrait créer de nouvelles opportunités pour le commerce et le tourisme susceptibles de donner une impulsion bienvenue à la région et aux villes côtières ensoleillées telles que Dakhla.

L’économie du Sahara occidental est dirigée par le Maroc, qui a construit la plupart des infrastructures de la région et a encouragé les Marocains à s’y installer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *