Altice vend sa chaîne d'information dans le cadre d'une enquête du gouvernement français

Altice vise à céder ses actifs dans toute l'Europe pour gérer son énorme dette et la société fait l'objet d'une enquête pour corruption lancée par le gouvernement français.

Sade va acquérir 100 % de l'activité médias, 80 % via son activité de transport maritime CGM GCA et 20 % via le family office de Sade.

Altice France a une dette de 1,8 milliard d'euros l'année prochaine et une dette totale de 24,4 milliards d'euros.

Cela représente près de la moitié de la dette totale du groupe Altice, qui s'élève à 55 milliards d'euros pour l'ensemble de ses opérations.

Patrick Drahi, milliardaire franco-israélien et actionnaire majoritaire d'Altice, a déclaré l'année dernière que chaque partie de son empire des médias et des télécommunications était à vendre.

L'enquête pour corruption présente ses propres défis, le gouvernement français ayant apparemment ouvert une enquête après qu'Armando Pereira, l'un des cofondateurs d'Altice, ait été assigné à résidence au Portugal l'été dernier.

Perera et les autres dirigeants d'Altice ont été accusés de corruption, de fraude fiscale et de blanchiment d'argent.

Altice Portugal a nié tout acte répréhensible. L'enquête française a révélé dans la presse nationale des faits de corruption, de blanchiment d'argent et de tentatives de dissimulation de ces crimes par des individus n'exerçant pas de fonctions publiques.

Parallèlement à son activité d'information, Altice a révélé son intention de vendre la plupart de ses actifs de centres de données français à Morgan Stanley en novembre 2023.

Elle vise également à vendre ses activités et ses centres de données portugais.

La semaine dernière, Bloomberg a rapporté que l'opérateur saoudien Stc était le favori pour racheter l'entreprise portugaise.

READ  L'attaquant algérien Bagdad Bounetja a marqué "le plus grand but non marqué de l'histoire de la CAN" alors que son sensationnel coup de pied à vélo a été exclu pour hors-jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *