– Améliorer les recettes fiscales grâce à une politique économique de 24 heures

Avec la politique économique proposée par l’ancien président John Mahama qui suscite beaucoup d’attention, le potentiel de croissance et de développement économiques est énorme. Cette politique vise à stimuler les activités économiques 24 heures sur 24, à créer des opportunités d’emploi et à promouvoir une économie dynamique et inclusive. Toutefois, pour soutenir cette croissance, il est crucial d’augmenter les recettes fiscales.

Cet énoncé d’opinion présente une approche stratégique visant à maximiser la perception des impôts conformément à la nouvelle dynamique économique.

Moderniser les mécanismes de collecte des impôts

La première étape vers une augmentation des recettes fiscales dans une économie de 24 heures consiste à moderniser les mécanismes de collecte des impôts. La numérisation des services fiscaux, y compris l’enregistrement, la déclaration et les paiements, peut réduire considérablement le fardeau de la conformité et améliorer l’efficacité du recouvrement. La mise en œuvre de technologies avancées telles que la blockchain pour les transactions fiscales peut garantir la transparence, réduire la fraude et accroître la conformité.

– Élargir l'assiette fiscale

L’économie de 24 heures ouvre de nouveaux secteurs et activités à la fiscalité. Pour en bénéficier, le gouvernement doit élargir l’assiette fiscale pour inclure les secteurs émergents, tels que les services numériques, le commerce de nuit et les secteurs informels qui prospèrent dans une économie de 24 heures. Cela implique la création d’un cadre réglementaire qui encourage la formalisation et la conformité fiscale dans ces nouveaux secteurs.

Mettre en œuvre des taux d’imposition dynamiques

Pour soutenir les entreprises dans leur transition vers une économie de 24 heures, le gouvernement pourrait envisager des taux d’imposition dynamiques. Par exemple, proposer des taux d’imposition plus bas en dehors des heures de pointe aux entreprises opérant la nuit peut stimuler les opérations 24 heures sur 24. Non seulement cela permet de répartir les activités économiques plus uniformément tout au long de la journée, mais cela augmente également les recettes fiscales globales en augmentant les heures de travail.

READ  Les États-Unis ne manifestent aucune intention d'inverser le cours de la reconnaissance du Sahara occidental lors de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU

Promouvoir la conformité fiscale grâce à des incitations

Stimuler la conformité fiscale est essentiel pour maximiser les recettes. Offrir des allègements fiscaux ou des réductions aux entreprises qui tiennent des registres transparents et respectent les réglementations fiscales peut encourager la conformité. De plus, les incitations à adopter des méthodes de paiement numériques peuvent améliorer encore davantage la conformité et la collecte des recettes, en particulier dans les secteurs fonctionnant 24h/24 et 7j/7.

Stratégies fiscales sectorielles

Comprendre les caractéristiques uniques des différents secteurs de l’économie de 24 heures est essentiel pour une politique fiscale efficace. Adapter les politiques fiscales pour répondre aux besoins et aux défis spécifiques de secteurs tels que l’hôtellerie, la santé, les transports et le commerce électronique peut conduire à une amélioration des recettes fiscales. Cela peut inclure des régimes fiscaux spéciaux pour les petites et moyennes entreprises qui jouent un rôle crucial dans l’économie.

Sensibilisation et éducation du public

Il est essentiel de sensibiliser davantage le public aux obligations fiscales et aux avantages de l’économie de 24 heures. La participation à des campagnes d’éducation du public visant à souligner le rôle des impôts dans le soutien aux services publics et au développement des infrastructures peut améliorer l’observance volontaire. En outre, la sensibilisation des entreprises et des particuliers aux avantages et incitations fiscales disponibles dans une économie fonctionnant 24 heures sur 24 favorisera une culture de conformité.

Conclusion

La transition vers une économie de 24 heures offre au Ghana une opportunité unique d’augmenter ses recettes fiscales, ce qui est vital pour une croissance économique et un développement durables. En modernisant la collecte des impôts, en élargissant l’assiette fiscale, en mettant en œuvre des taux d’imposition dynamiques, en encourageant le respect des règles, en adoptant des stratégies sectorielles spécifiques et en sensibilisant davantage le public, le Ghana peut maximiser les avantages de sa politique économique de 24 heures. Ces stratégies nécessitent une approche collaborative qui inclut les parties prenantes de l’ensemble de l’économie pour garantir leur mise en œuvre efficace et leur succès.

READ  L'Algérie à l'occasion du deuxième anniversaire du mouvement

L'écrivain est le PDG du KITA Investment Promotion Center (KIPC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *