Attendez-vous à une large participation arabe au sommet d’Algérie

Le secrétaire général adjoint de la Ligue des États arabes, l’ambassadeur Hossam Zaki, a déclaré avoir discuté avec le ministre algérien des Affaires étrangères et la communauté nationale à l’étranger Ramtane Lamamra des arrangements logistiques et de l’ordre du jour du prochain sommet de la Ligue en Algérie.

Dans une interview accordée au service de presse algérien, Zaki a déclaré qu’il s’attendait à une large participation des dirigeants arabes au sommet prévu en novembre prochain.

Il a ajouté qu’il avait discuté avec Lamamra de toutes les questions liées au sommet.

Il a souligné que tout le monde est conscient que la réunion des dirigeants arabes en ce moment est très importante, notant que la Ligue des États arabes ne s’est pas réunie en personne depuis 2019 en raison de la pandémie de Covid-19.

Zaki a exprimé son espoir que le sommet réaliserait au moins certains des espoirs et aspirations des peuples arabes sur les questions liées à la stabilité, la paix et la sécurité.

Il a souligné que le sommet se tiendra au moment où l’Algérie commémore l’anniversaire de sa révolution contre le colonialisme français.

« Les Algériens et leurs frères arabes célébreront cette occasion ensemble », a déclaré Zaki.

Dans son discours à la « réunification » arabo-palestinienne, qui est le slogan du sommet, il a indiqué que l’événement servirait de véritable point de départ pour une action arabe plus efficace.

Il a ajouté que la situation actuelle dans le monde arabe exige de plus grands efforts pour parvenir à l’unification.

Il a souligné que les dirigeants algériens sont très attachés à cette question.

READ  DreamWorks lance une chaîne de divertissement pour enfants et familles en France

Sur la division entre les factions palestiniennes, Zaki a déclaré que c’est un « problème qui nous blesse en tant qu’Arabes ».

L’Algérie s’est chargée d’abriter le dialogue interpalestinien avant le sommet.

Aucune date n’a encore été fixée pour les pourparlers.

Zaki a souligné que les efforts des pays arabes pour parvenir à un rapprochement entre les Palestiniens ne se sont pas arrêtés, et « nous espérons que les efforts algériens contribueront à la division qui dure depuis des années ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.