Blackout d’Internet contre la triche étudiante en Algérie – MercoPress









Blackout d’Internet contre la fraude étudiante en Algérie

Mercredi 20 juin 2018 – 22h50 UTC


Article complet


Les services Internet ont été supprimés « conformément aux instructions gouvernementales, qui visent à assurer le bon déroulement des examens du secondaire ».

Les autorités algériennes ont coupé le service Internet pendant deux heures mercredi, coïncidant avec la rentrée des examens du secondaire, la première d’une série de coupures d’Internet visant à empêcher les élèves de tricher, ont rapporté des journalistes de l’AFP à Alger.

L’année dernière, les autorités ont demandé aux opérateurs de fermer l’accès aux réseaux sociaux, mais cette décision n’a pas complètement mis fin au problème. Cette année, il y a eu une panne totale d’Internet dans tout le pays pendant deux heures.

La saison des examens 2016 a été marquée par une tricherie généralisée, les questions d’examen étant publiées sur les réseaux sociaux avant ou au début de l’examen.

Algérie Télécom a indiqué que les services internet ont été coupés « conformément aux instructions gouvernementales visant à assurer le bon déroulement des examens du secondaire ».

En France, le Parlement a accepté début juin d’interdire l’utilisation des téléphones portables dans les écoles publiques du pays, ce qui constitue l’une des promesses électorales du président Emmanuel Macron, mais l’opposition française la juge inutile.

Parallèlement, les appareils électroniques pouvant accéder à Internet, tels que les téléphones portables et les tablettes, ont été interdits cette année d’entrer dans plus de 2 000 centres d’examen en Algérie.

READ  Eric Fearon est responsable du secteur TMT| n'importe lequel

La ministre de l’Education Nouria Ben Ghabrit a indiqué que des portiques de détection métalliques ont été installés aux entrées des centres d’examen.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *