Canada : Les opposants à la vaccination frappent Justin Trudeau avec des cailloux | Justin Trudeau

Justin Trudeau frappe une poignée de cailloux alors que les manifestants ciblent la vaccination canadienne Campagne du Premier ministre pour la réélection.

La caméra de CTV a capturé ce qui semblait être du gravier blanc qui a frappé Trudeau et l’un de ses gardes du corps alors qu’il se dirigeait vers son autobus de campagne à London, en Ontario. Libéraux annuler un événement à la fin du mois dernier en raison de problèmes de sécurité liés aux manifestants anti-purge.

Trudeau a minimisé l’incident, affirmant plus tard qu’il avait peut-être été touché à l’épaule, ajoutant qu’une fois des graines de citrouille lui avaient été lancées.

Plus tôt lundi, Trudeau a attaqué l’opposition de la chef conservatrice Erin O’Toole aux mandats de vaccination, y compris pour ses deux candidats, qualifiant les boycotts de « foules en colère » d’anti-vaccination.

« Irene O’Toole prend au moins certains de ses indices d’elle [the anti-vax crowd]dit Trudeau.

Environ 74 % des Canadiens admissibles sont complètement vaccinés, mais une quatrième vague de pandémie de coronavirus s’accumule actuellement, principalement parmi les non vaccinés.

Trudeau, 49 ans, a également critiqué O’Toole lundi pour ses absurdités sur le contrôle des armes à feu alors que la campagne touche à sa fin avant les élections du 20 septembre, les libéraux et les conservateurs étant presque en lice aux urnes.

O’Toole a annulé dimanche une promesse de campagne visant à abroger l’interdiction de certaines armes d’assaut, une question sensible dans Canada Après plusieurs fusillades de masse ces dernières années. Trudeau a cherché à profiter de la transformation de son adversaire il y a à peine deux semaines pour renverser sa fortune.

Trudeau a déclaré à ses partisans lors de son événement de campagne dans le sud de l’Ontario, la province la plus peuplée du Canada, qu’O’Toole “dirait n’importe quoi pour essayer de le faire élire”. Ce n’est pas conduire. Ce n’est pas de l’intégrité.”

S’exprimant à Ottawa, O’Toole a refusé de dire combien de ses candidats n’avaient pas été vaccinés. Il a déclaré que ceux qui n’ont pas été vaccinés devraient être dépistés quotidiennement.

“Notre approche, en ce qui concerne les vaccinations, est que nous essayons, encourageons, éduquons et travaillons avec les gens, mais nous respecterons leurs décisions personnelles en matière de santé”, a déclaré O’Toole.

Les stratèges libéraux ont déclaré que la période critique de la campagne commence après la fête du Travail, car les Canadiens se sont jusqu’à présent davantage concentrés sur leurs vacances d’été que sur les élections.

Il y a deux débats cette semaine, un en français et un en anglais, et c’est la seule occasion qui reste où tous les candidats s’affronteront à la télévision nationale avant de voter.

Le sondage de Nanos Research circulant sur 1 200 personnes pour CTV lundi a mis les libéraux à 34,1 % et les conservateurs à 32 %, un renversement par rapport à la veille où les libéraux étaient à 33,4 % et les conservateurs à 34,9 %.

READ  Le bloc du canal de Suez pourrait nuire aux chaînes d'approvisionnement des produits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *