Ce que les Super Eagles doivent faire pour réussir la Coupe d’Afrique des Nations

Il est un peu étrange qu’une équipe dotée d’une abondance de talents n’ait pas trouvé de formule pour des succès encore plus grands ces derniers temps.

Ce n’est pas entièrement frustrant et déprimant – de nombreux managers n’ont obtenu d’excellents résultats que si souvent que cela compte vraiment.

Le Nigeria a une base solide sur laquelle construire et tous les outils nécessaires pour se développer ; C’est juste une question de comment ils peuvent progresser à partir d’ici.

génération BalogunEt OmeroEt Daniel Akbi Et Ahmed Moussa | Ils approchent de plus en plus de leurs « années d’or » dans le sport. Ils ne dépassent pas complètement les exigences, mais en général, ils sont utilisés beaucoup moins souvent et des contrôles MOT fréquents sont fournis.

Le Nigéria ne devrait pas continuer à se fier à ces personnes, peu importe à quel point ces joueurs hoche la tête ; Au lieu de cela, ils devraient utiliser ces joueurs comme modèles pour les futures stars et leur permettre d’aider les jeunes joueurs à faire une transition en douceur dans l’équipe.

Pour que cette idée fonctionne, les joueurs plus âgés ne devraient pas contrôler un tiers du terrain car plus de jeunes sont atténués. Finalement, les nouveaux joueurs acquerront plus de connaissances internationales, permettant aux joueurs précédents d’être considérablement réduits en apparence avant qu’ils ne se relâchent.

L’Algérie, pendant longtemps, s’est appuyée presque exclusivement sur la relation étroite entre ses coéquipiers car elle permet de construire un lien qui se traduit ensuite sur le terrain, permettant à chaque joueur de s’exprimer et à chaque joueur de savoir à quoi s’attendre.

Le Nigeria a construit un héritage de performance résolue et de travail acharné, et souvent assez pour obtenir des résultats. Cependant, ce style de jeu, en particulier lors de la poursuite d’un match, peut être plus un obstacle qu’une aide car ils peuvent parfois se retrouver fatigués après avoir tant essayé de revenir dans les matchs.

Il doit y avoir un « Plan B » ; Une alternative qui repose plus sur l’intelligence que sur le sport afin de maintenir la pression tout au long des 90 minutes et au-delà. Le problème est que cette méthode est inflexible depuis longtemps.

Dans l’état actuel des choses, le Nigeria joue désormais un type de football qui les fascine rarement, et se rapproche de ce qui est attendu.

Y a-t-il un intérêt à participer au tournoi si chaque joueur ne pense pas que son équipe peut gagner ? L’aspect psychologique du football est à bien des égards plus important que l’aspect physique, car un mauvais état d’esprit peut avoir des répercussions physiologiques.

Les Super Eagles ont encore un long chemin à parcourir pour suivre les meilleures équipes du continent africain. Après avoir passé tant de temps dans l’obscurité, la patience des Patriots s’est épuisée alors qu’ils attendent des signes clairs de la volonté de la NFF d’améliorer la fortune de l’équipe nationale à long terme. Ces aigles sur la chemise représentent la fierté ; Il est temps que cela revienne.

READ  World Rugby discute avec les banques d'un nouvel investissement alors que le changement sismique se poursuit dans le sport | Actualité économique

Ademetan Abayomi a toujours rêvé d’être journaliste sportif. Son parcours a commencé il y a 11 ans lorsqu’il a créé ma première page d’actualité sportive sur Facebook, intitulée “Futball Galore” et à partir de là, sa passion pour le journalisme sportif a grandi. Aujourd’hui, il est journaliste et chroniqueur sportif, car il s’efforce d’ajouter de la valeur et d’apprendre autant qu’il le peut.

Pulse Contributors est une initiative visant à mettre en évidence diverses voix journalistiques. Les actionnaires de Pulse ne représentent pas Pulse et contribuent en leur nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *