Comment la France et l’Irlande ont battu leurs rivaux des six nations

Il s’agit de la fréquence d’entrée dans leurs adversaires 22 et du taux de frappe établi au fil du temps qu’ils ont passé avec le ballon alors qu’ils se trouvaient dans la « zone rouge ». L’Irlande a dépensé en moyenne 12,3 entrées sur les 22 de l’adversaire, et une moyenne de 11,8 % en possession. La France a pris le ballon avec une moyenne de 12,7 entrées et 10,7% du temps.

En comparaison, la moyenne de l’équipe d’Eddie Jones de 9,3% contre l’équipe adverse est de 9,3%, avec une moyenne de 9,3%, expliquant le manque de synchronisation et d’infiltration dans l’équipe d’Angleterre lors des trois matchs joués par l’équipe d’Eddie Jones. jusque là. Possession.

L’Irlande et la France sont en tête de liste avec leurs allégements fiscaux totaux respectifs de 22 et 16 respectivement, suivis du Royaume-Uni avec 15 et de l’Irlande avec 57,2, en tête en termes de temps passé sur le territoire opposé. % et France 55,9 %.

À l’autre bout du terrain, les deux équipes ont dominé le classement défensivement, la France n’ayant en moyenne que 5,3 entrées à 22, tandis que l’Irlande est passée à six. Le schéma est similaire en termes de discipline, l’Irlande n’ayant concédé que 25 pénalités au total, la France et l’Italie occupant la deuxième place avec 30. L’Angleterre et le Pays de Galles ont concédé un total de 35 pénalités et l’Écosse 38.

Une statistique qui attire sans aucun doute l’attention de l’entraîneur de la défense anglaise Anthony Seapold est que la capacité de l’Irlande à établir un contact post-mètre est une caractéristique unique de sa campagne, menant le classement avec 1118 mètres. L’Italie a été brisée dimanche après avoir joué trop longtemps avec 13 hommes. L’Angleterre est deuxième avec 793 mètres et la France est troisième avec 773 mètres.

READ  Sahara Occidental: le Maroc et l'Algérie retranchés sur leurs positions, peu disposés au compromis

Après la victoire de l’Angleterre sur le Pays de Galles, Jones a eu raison d’insister pour que son équipe « n’ait peur de personne » car ses joueurs avaient besoin d’un appel de marche à la fin du championnat.

L’Angleterre est toujours en mesure de remporter le titre, mais tout dépend de sa capacité à combler l’écart avec la France et l’Irlande maintenant. Ne pas le faire serait un revers majeur pour les plans de Jones pour la Coupe du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.