Debon : l’Algérie ne tolère aucune ingérence étrangère dans ses affaires intérieures

Le président algérien Abdelmadzi Debன்n a souligné lundi que son pays ne tolérerait aucune ingérence étrangère dans ses affaires intérieures, soulignant l’importance du respect mutuel entre les pays.

Les défis sont devenus plus sérieux à la lumière des différentes crises dans la région et des tensions dans de nombreux pays voisins, a-t-il déclaré lors de la cérémonie d’ouverture de la Conférence des dirigeants diplomatiques et consulaires à Alger.

Il a souligné les tensions en Libye dues aux interventions étrangères de nombreux pays et la situation dans la région du Sahel, confrontée à de multiples conflits.

« Notre priorité est de protéger l’Union africaine des efforts malveillants visant à son unité et à son rôle vital », a souligné Tebboune, soulignant la nécessité de promouvoir une action arabe commune.

Il a ajouté que le sommet arabe d’Alger en mars devrait constituer une occasion précieuse de renouveler l’engagement commun de soutenir la cause palestinienne et de renforcer le rôle de la Ligue arabe.

Il a appelé les ambassadeurs algériens dans le monde à intensifier leurs efforts pour parvenir à la sécurité et à la stabilité dans la région, notamment en participant à la résolution de la crise libyenne et à l’amélioration de la stabilité dans la région du Sahara.

Tebboune a en outre souligné l’importance d’utiliser le mandat d’un an de l’Algérie en tant que membre du Conseil de sécurité des Nations Unies de 2024 à 2025 pour contribuer aux efforts visant à maintenir la paix et la sécurité internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.