Des sanctions ont été imposées après qu’un joueur monégasque ait brandi un badge LGBTQ

Le ministre français des Sports a demandé que le Monaco Football Club soit sanctionné après qu’un de ses joueurs ait couvert un message de soutien LGBTQ sur le maillot de l’équipe lors du dernier match de championnat de l’équipe dimanche.

La Ligue française a mené sa campagne annuelle contre les discriminations lors de la phase finale de ce week-end, chaque équipe portant un badge avec le mot « homophobie » barré.

– Diffusez sur ESPN+ : LaLiga, Bundesliga, plus (États-Unis)

Cependant, le milieu de terrain monégasque Mohamed Kamara a mis le brassard lors de la victoire 4-0 de son équipe contre Nantes et a également sauté la photo de groupe d’avant-match avec tous les joueurs debout devant une banderole avec le même message.

La ministre française des Sports, Amélie O’Dea Castera, a qualifié les actions de Kamara d' »inacceptables » et a appelé à des « sanctions sévères » contre le joueur et le club.

Aurore Bergé, ministre française de l’Égalité, a également condamné Camara sur les réseaux sociaux.

Elle a ajouté : « L’homophobie n’est pas une opinion, c’est un crime. » Écrit sur X, anciennement Twitter. « L’homophobie tue. Une sanction sévère doit être infligée à Mohamed Camara. »

L’entraîneur monégasque Adi Hutter a déclaré après le match que le club soutenait l’initiative de la ligue et que les actions de Kamara étaient un « choix personnel ».

Le club a déclaré qu’il discuterait de la situation avec Kamara en interne.

C’est la quatrième saison consécutive que les clubs professionnels en France sont invités à utiliser des numéros, des badges ou des écussons aux couleurs de l’arc-en-ciel sur leurs maillots en soutien au mouvement LGBTQ. Chaque année, des conflits similaires surviennent.

READ  L'Algérie accueille les quatrièmes Championnats arabes juniors.

En 2022, le milieu de terrain d’Everton d’origine sénégalaise, Idrissa Gueye, alors évoluant au Paris Saint-Germain, a refusé de participer à un match qui obligeait les joueurs à porter des maillots aux numéros arc-en-ciel.

Le président sénégalais Macky Sall a publiquement soutenu Guy, déclarant : « Ses convictions religieuses doivent être respectées ».

L’année dernière, Nantes a infligé une amende à l’attaquant égyptien Mostafa Mohamed pour des raisons similaires. Mohamed n’a pas rejoué lors du match de dimanche. Kamara n’a pas non plus disputé le match équivalent la saison dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *