Deux officiers de sécurité présumés de l’Autorité palestinienne abattus lors d’affrontements avec les forces israéliennes

Deux officiers du renseignement militaire de l’Autorité palestinienne ont été abattus mercredi soir lors d’un échange de tirs avec les forces israéliennes opérant dans le nord de la Cisjordanie.

Un troisième Palestinien, soupçonné d’être membre du Jihad islamique et cible d’une arrestation israélienne, a également été tué dans les échanges de tirs.

Selon les médias palestiniens, l’échange de coups de feu a commencé lorsque des agents de l’unité antiterroriste des gardes-frontières al-Yamam ont tenté d’arrêter des suspects palestiniens de terrorisme devant le siège de l’Unité de renseignement militaire de l’Autorité palestinienne à Jénine.

Des officiers du renseignement militaire palestinien qui montaient la garde ont remarqué l’opération d’arrestation en cours, avec des forces israéliennes opérant à partir d’une voiture civile, et ont choisi de s’engager.

Selon la police des frontières israélienne, l’arrestation visait deux suspects dans une série de fusillades ces dernières semaines qui se cachaient dans le bâtiment à côté du complexe des renseignements militaires. Les affrontements ont alerté les hommes de sécurité palestiniens à proximité qui ont pris part aux combats.

En regardant les vêtements civils des forces israéliennes d’infiltration, il n’est pas immédiatement clair si les officiers de l’Autorité palestinienne savaient lorsqu’ils ont ouvert le feu que ceux qui poursuivaient les suspects étaient des forces de sécurité israéliennes.

L’Autorité palestinienne a identifié les deux agents de sécurité qui ont été tués dans l’affrontement : le lieutenant Adham Alawi, 23 ans, du village de Zawata, près de Naplouse, et le capitaine Taysir Issa, 33 ans, de la ville de Sanur près de Jénine.

Le troisième qui a été tué était Jamil al-Amouri, l’une des cibles de l’opération. Le deuxième suspect, Wissam Abu Zeid, a été blessé. Israël pense que les deux sont responsables de plusieurs tirs au cours des derniers mois.

Le lieutenant Adham Aliwi, 23 ans, du village de Zawata près de Naplouse, à gauche, et le capitaine Taysir Issa, 33 ans, de la ville de Sanur près de Jénine, à droite, sur une affiche publiée par le service de renseignement militaire de l’Autorité palestinienne en juin. 20/1021 / après l’assassinat des deux officiers hier soir lors d’un échange de tirs avec les forces israéliennes à Jénine.

Aucun soldat israélien n’a été blessé dans l’incident.

Des informations non confirmées indiquent que les forces israéliennes ont arrêté deux personnes au cours de l’opération. Il n’est pas clair si le suspect survivant, Abu Zeid, est l’un d’entre eux.

Un haut commandant des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne a déclaré au site d’information palestinien Al-Quds que l’armée israélienne n’avait pas averti ses soldats de l’opération d’arrestation à Jénine plus tôt que prévu.

Habituellement, les forces israéliennes coordonnent leur entrée dans les villes palestiniennes avec les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne afin de permettre à ces dernières de battre en retraite et d’éviter l’affrontement. Cependant, des erreurs de communication se sont produites dans le passé, amenant les soldats de Tsahal à cibler par erreur les forces de l’Autorité palestinienne, croyant qu’il s’agissait d’agents terroristes.

Il y a également eu des cas où des membres des forces de sécurité du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ont commis des actes voyous et ouvert le feu sur les forces israéliennes sans provocation.

L’incident, qui s’est produit la nuit dernière, est survenu moins d’un mois après que des soldats israéliens ont ouvert le feu par erreur sur deux agents des services de renseignement de l’Autorité palestinienne qui étaient considérés à tort comme des terroristes alors qu’ils se retiraient à Tabwah Junction, dans le nord de la Cisjordanie.

Ahmad Daraghmeh, un habitant de la ville de Laban al-Sharqiya en Cisjordanie, près de Naplouse, a été martyrisé sur le site. Son collègue, Muhammad al-Nubani, a été transporté à l’hôpital dans un état critique.

Aaron Boxman a contribué à ce rapport.

tu es sérieux. on apprécie ça !

C’est pourquoi nous venons travailler chaque jour – pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d’Israël et du monde juif.

Jusqu’à présent, nous avons une demande. Contrairement à d’autres médias, nous n’avons pas mis en place de paywall. Mais comme le journalisme que nous faisons est coûteux, nous invitons les lecteurs que le Times of Israel est devenus importants à aider à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

Pour aussi peu que 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israël Annonces gratuites, ainsi que l’accès à du contenu exclusif réservé aux membres de la communauté Times of Israel.

Rejoignez notre communauté

Rejoignez notre communauté

Déjà membre? Connectez-vous pour ne plus voir cela

READ  Une nouvelle vidéo montre le frère du président mexicain en train de prendre des tas d'argent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *