DP World signe un accord pour développer le secteur du commerce et de la logistique en Angola

DP World, l’un des plus grands opérateurs portuaires du monde, a signé un accord préliminaire avec le gouvernement angolais pour développer le secteur commercial et logistique du pays.

Les parties exploreront la coopération dans les domaines des ports et des terminaux, des zones économiques spéciales, du commerce transfrontalier, des finances et des services maritimes, selon un communiqué du bureau des médias de Dubaï mercredi.

DP World est déjà actif en Angola et développe le terminal polyvalent du port de Luanda avec un investissement total de 190 millions de dollars pour en faire un hub maritime le long de la côte ouest de l’Afrique australe.

« Parallèlement au terminal polyvalent, il existe encore une formidable opportunité de développer et d’intégrer davantage l’infrastructure logistique et commerciale du pays et de débloquer davantage d’avantages économiques », a déclaré Sultan bin Sulayem, président du groupe et directeur général de DP World.

« Le gouvernement angolais a un plan ambitieux pour ce secteur, et à travers cet accord, notre objectif principal est de trouver des moyens d’aider le pays à maximiser de manière significative son emplacement stratégique et à augmenter les flux commerciaux au niveau national et dans la région environnante ».

L’Angola est le plus grand producteur de pétrole en Afrique après le Nigeria. Son économie dépend fortement de la production d’hydrocarbures, ce qui la rend vulnérable aux fluctuations des prix du pétrole.

« Avec ce partenariat, il sera possible de promouvoir et de stimuler le développement industriel de l’Angola, ainsi que son commerce transfrontalier et international », a déclaré Ricardo Viegas d’Abreu, ministre angolais des Transports.

READ  3 destinations d'études européennes attractives pour les étudiants africains

DP World augmente ses investissements en Afrique. Il construit un port au Sénégal avec un investissement total de 1 milliard de dollars. La construction a commencé le mois dernier.

Il a également d’autres investissements en Égypte, en Algérie, au Rwanda et au Mozambique, entre autres.

La société, qui n’a pas encore annoncé ses résultats complets pour 2021, s’attend à une forte croissance des activités au cours de l’année alors que l’économie mondiale continue de se remettre du ralentissement induit par la pandémie, a déclaré un cadre supérieur la semaine dernière.

Mis à jour : 2 février 2022, 17h28

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.