Emirates Agence Nouvelles – Presse émiratie : Célébration de 50 ans de liens entre l’Égypte et les Émirats arabes unis

ABOU DHABI, 27 octobre / WAM / Un journal local a fait l’éloge des relations entre les Emirats et l’Egypte, affirmant que « les relations entre l’Egypte et les Emirats sont peu au Moyen-Orient aussi fortes que celles entre l’Egypte et les Emirats ». Cette semaine, les deux pays célèbrent 50 ans de relations, et un festival de trois jours se tient au Caire pour marquer l’occasion.

« La relation est unique et repose non seulement sur des relations fraternelles, mais sur la compréhension de la situation actuelle au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans le monde », a déclaré le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi, dans un discours aux responsables des deux pays. rencontre au Caire. Mardi.

Dans un éditorial jeudi, The National a déclaré : « Une compréhension commune des questions régionales a été au cœur des relations bilatérales. L’Égypte et les Émirats arabes unis ont travaillé ensemble avec vigueur pour les intérêts de la sécurité régionale, notamment en approfondissant leurs relations de défense. Exercices militaires réguliers ensemble , comme l’exercice « Zayed 3 » l’année dernière et un autre exercice cette année, ont également inclus des forces spéciales d’Arabie saoudite, de Grèce et de Chypre.

« Dans une région en proie à des problèmes politiques et de sécurité de longue date, des exercices comme celui-ci ont renforcé le rôle que jouent de puissants alliés comme les Émirats arabes unis et l’Égypte pour assurer la stabilité et jeter les bases d’une prospérité future. »

L’une des façons dont cette prospérité se développe est à travers des liens plus intimes au niveau sociétal. Sur ce front, la relation entre les Emirats et l’Egypte remonte à des générations, avant même la formation des Emirats il y a 50 ans. Dans son discours, le président Sissi a indiqué que les fondements des relations égypto-émiriennes avaient été posés par le père fondateur, le cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan.

READ  La deuxième vague de COVID-19 pourrait conduire à plus d'incertitude, et le gouvernement répondra par des mesures fiscales si nécessaire: Vice-président de la NITI Aayog

C’est un lien que les Égyptiens résidant aux Émirats arabes unis connaissent bien. Un professeur égyptien de l’Université Zayed a déclaré au National que le pays est « une grande partie de mon âme ». Les milliers d’Égyptiens qui vivent aux Émirats arabes unis ressentent sans aucun doute la même chose, utilisant la langue et la culture communes pour s’enraciner et construire une nouvelle vie pour leurs familles.

Les sentiments vont aussi dans l’autre sens. Dr. Thani bin Ahmed Al Zeyoudi, ministre d’État au Commerce extérieur, a déclaré que les relations économiques et commerciales entre l’Égypte et les Émirats arabes unis sont un modèle pour les relations arabes et régionales. De plus, ce modèle a porté ses fruits au profit de la société égyptienne à plus grande échelle. Les Émirats arabes unis sont le premier investisseur direct étranger dans l’économie égyptienne, et le volume du commerce bilatéral s’est élevé l’an dernier à 7,5 milliards de dollars.

Le journal poursuit : « Maintenant, alors que l’Égypte se prépare à accueillir le sommet sur le climat de la COP27, les deux pays seront confrontés ensemble à des défis au-delà de la sécurité et de l’économie. En tant que voisins dans l’une des régions les plus sèches du monde, les Émirats arabes unis et l’Égypte seront au à l’avant-garde des efforts visant à protéger l’environnement du Moyen-Orient dans les décennies à venir, et à échanger des expériences et des technologies pour assurer un avenir durable à la région.

Les discussions sur l’avenir environnemental du Moyen-Orient seront stimulées lors de la COP27 à Charm el-Cheikh et se poursuivront lorsque le sommet se déplacera aux Émirats arabes unis l’année prochaine. Les deux travaillent ensemble pour assurer la mise en œuvre mondiale des engagements climatiques.

READ  L’agenda européen maghrébin : le glissement de la Tunisie vers l’autoritarisme, la nouvelle phase des relations maroco-espagnoles et les exportations de gaz de l’Algérie

La semaine prochaine, le 1er novembre, la région verra également le coup d’envoi du sommet de la Ligue arabe en Algérie. Mohammed Al Gergawi, ministre des Affaires du Cabinet des Émirats arabes unis, a déclaré mardi que la situation géopolitique actuelle dans le monde appelle à une plus grande coopération entre les pays arabes et stimule « l’unité des positions ».

Le quotidien basé à Abou Dhabi a conclu : « A cet égard, les Egyptiens et les Emiratis peuvent être assurés que leur pays a déjà parcouru un long chemin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.