Emma Raducano mène la Grande-Bretagne devant la France pour une place en finale de la Coupe Billie Jean King

Londres : Emma Raducano a décroché la place de la Grande-Bretagne en finale de la Coupe Billie Jean King en battant la Française Diane Barry 4-6, 6-1, 7-6 (1) samedi pour s'imposer 3-1. Menez au meilleur des cinq tours de qualification.

Raducano, la championne de l'US Open 2021 qui a raté la majeure partie de la saison dernière en raison de blessures, a également réussi un retour d'un groupe réduit lors de son match d'ouverture en simple vendredi contre Caroline Garcia sur un court couvert en terre battue au Portel, en France.

Il s'agissait d'une revanche des éliminatoires de l'année dernière, lorsque la France avait gagné. Cette fois, les États étaient à égalité à 1 après vendredi. Katie Poulter a battu Clara Burrell 7-5 6-0 pour donner l'avantage à la Grande-Bretagne 2-1 samedi, avant que Raducano ne progresse dans un match qui a duré près de trois heures. Elle menait Barry 5-2 dans le troisième set, détenant deux balles de match tout en servant pour gagner 5-3, mais avait besoin d'un tie-break pour clôturer le match.

Raducano a été opérée à chaque poignet et à une cheville en 2023. Une fois la victoire de samedi terminée, elle a laissé tomber sa raquette sur le terrain, s'est penchée pour poser ses mains sur ses genoux, puis s'est levée avec un large sourire.

« Pouvoir jouer deux matches comme celui-ci consécutivement – trois sets et sur terre battue, contre des adversaires vraiment coriaces – c'est juste un témoignage du travail que nous avons accompli », a déclaré Raducano, classé n°1 mondial. classements. Elle est classée 10e au classement WTA et n°302 cette semaine, à plus de 250 places derrière Garcia (n°23) et Barry (n°49). C’est ce que j’ai pu montrer ce week-end.

READ  L'impressionnante carrière d'Eyala en France se termine en quarts de finale

La Grande-Bretagne n'a jamais remporté une compétition internationale par équipes féminines.

publicité

La Pologne – menée par Iga Swiatek, tête de série n°1 -, le Japon, l'Australie et la Slovaquie font partie des autres nations qualifiées pour la finale, qui se tiendra à Séville, en Espagne, en novembre. Les huit pays qui remportent les qualifications rejoignent le Canada, champion en titre, l'Italie, finaliste de 2023, l'Espagne et la République tchèque sélectionnée dans la finale à 12 équipes.

Avant samedi, les États-Unis avaient battu la Belgique 2-0, l'Ukraine avait battu la Roumanie 2-0 et l'Allemagne avait battu le Brésil 2-0.

Swiatek a décroché une place pour la Pologne en battant le Suisse Selin Naif 6-4, 6-3 samedi pour prendre une avance de 3-0. Swiatek – qui compte deux titres du Grand Chelem à Roland-Garros et un à l'US Open – a également remporté son match d'ouverture en simple sur un court couvert en dur à Bienne, en Suisse.

Le Japon a pris une avance de 3-0 sur le Kazakhstan sans avoir besoin de Naomi Osaka, quadruple championne du Grand Chelem, pour jouer une revanche sur un terrain dur couvert à Tokyo. En effet, Nao Hibino a battu la Kazakhe Yulia Putintseva 6-4, 3-6, 7-6 (7) samedi, après que la victoire d'Osaka sur Putintseva vendredi a permis à l'équipe locale de prendre une avance de 2-0.

La Slovaquie s'est qualifiée pour la finale lorsque Renata Jamryšová, 16 ans, a battu Veronika Erjavec 6-2, 6-0 sur un terrain dur couvert à Bratislava, donnant aux hôtes un avantage de 3-0 sur leur invitée, la Slovénie.

READ  Les boxeurs canadiens Tybalt et Kavanaugh se qualifient pour la finale des Championnats du monde

(Cette histoire n'a pas été éditée par le personnel de News18 et est publiée à partir d'un fil d'agence de presse syndiqué – Agence de presse)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *