Eni-Sonatrach signe un accord pour stimuler les exportations de gaz algérien vers l’Italie

Le groupe énergétique Eni et Sonatrach ont signé un accord pour accélérer le développement des champs gaziers en Algérie et le développement de l’hydrogène vert, dans le but d’augmenter les exportations de gaz du pays vers l’Italie.

L’Italie, qui importe environ 40% de ses importations de gaz de Russie, s’efforce de diversifier son approvisionnement énergétique alors que le conflit en Ukraine s’intensifie.

Pour les derniers titres, suivez notre chaîne Google News en ligne ou via l’application.

L’Algérie est le deuxième fournisseur de gaz de l’Italie et le gazoduc Transmed – qui relie l’Algérie à la Sicile en passant par la Tunisie – achemine du gaz algérien vers les côtes italiennes depuis 1983.

Eni a déclaré que les volumes de production de gaz attendus dans les zones couvertes par l’accord de jeudi s’élèvent à environ trois milliards de mètres cubes par an et contribueront à augmenter la capacité d’exportation de l’Algérie vers l’Italie via le gazoduc Transmed.

Le protocole d’accord a été signé à Rome par de hauts responsables des groupes italien et algérien lors d’une cérémonie en présence du président algérien Abdelmadjid Tebboune et du Premier ministre italien Mario Draghi.

Les exportations de gaz de l’Algérie vers l’Italie ont grimpé en flèche l’année dernière, bondissant de 76% à 21 milliards de mètres cubes – 28% de la consommation totale et juste derrière 29 milliards de mètres cubes du plus grand fournisseur russe.

L’accord permettra à Sonatrach et Eni d’évaluer le potentiel gazier et les opportunités de développement rapide dans des champs spécifiques déjà découverts par Sonatrach en Algérie.

READ  Le premier travail BWM Isobar de Rugby Australie capture la « rivalité amicale » entre la France et les Wallabies

Le mémorandum porte également sur l’évaluation technique et économique d’un projet pilote d’hydrogène vert à Bir Rabaa Nord (BRN) dans le désert algérien, dans le but d’accompagner la décarbonation de l’usine à gaz BRN exploitée par la joint-venture SONATRACH-Eni GSE.

Eni est la principale entreprise énergétique internationale opérant en Algérie, où elle existe depuis 1981.

Lire la suite:

L’Union européenne travaille sur un accord gazier avec l’Égypte et Israël pour soutenir l’approvisionnement

La Russie autorise l’acheminement du gaz vers Gazprom Marketing and Trade pendant 90 jours

Oman et l’Iran signent des accords de coopération dans les secteurs du pétrole et du gaz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.