Enyimba, les « géants endormis », ont subi une rude épreuve en Coupe des confédérations de la Confédération africaine de football

Le duo était parmi les plus intéressants après le tirage au sort au Caire mardi entre les vainqueurs des seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération de la CAF et les perdants des seizièmes de finale de la Ligue des champions de la CAF.

Enyimba fait partie des six anciens champions d’Afrique à rechercher des victoires dans les deux manches des deux manches prévues les 28 novembre et 5 décembre avec des places dans les groupes.

Le club de la ville d’Aba, dans le sud-est du pays, est le plus titré du Nigeria dans les compétitions de la CAF, ayant remporté deux fois la Ligue des champions et deux titres de Super Coupe entre 2003 et 2005.

Mais l’éléphant du peuple le plus proche de la gloire internationale a atteint les demi-finales de la Coupe de la Confédération 2018, l’équivalent africain de l’UEFA Europa League.

L’entraîneur récemment nommé Fenide George, milieu de terrain des équipes nigérianes des Coupes du monde 1994 et 1998, a déclaré que battre à nouveau l’Afrique était une priorité.

« Les Enyimba sont des géants endormis et nous devons restaurer leur gloire d’antan. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ramener le club au sommet où il appartient », a-t-il promis.

« Les footballeurs nigérians adorent attaquer et montrer leur puissance offensive, mais nous devons essayer de trouver le bon équilibre et de ne pas exposer la défense. »

L’équipe de Tripoli a battu à deux reprises son petit homologue africain KMKM de Zanzibar puis, surtout, a failli rencontrer sa forte rivale tunisienne l’Espérance, pour échouer avec le seul but du match nul.

Les Orlando Pirates d’Afrique du Sud, Hearts of Oak du Ghana, le TP Mazembe de la République démocratique du Congo, l’ASEC Mimosa de Côte d’Ivoire et la JS Kabylie d’Algérie sont les précédents vainqueurs de la Ligue des champions.

Les pirates doivent éliminer les Oilers LPRC du Libéria, mais ses compatriotes Marumo Galllants doivent retourner en République démocratique du Congo pour une confrontation avec Mazembe après avoir renversé brutalement le Vita Club basé à Kinshasa.

Mazembe a perdu ses stars, dont les Zambiens Nathan Sinkala, Rainford Kalaba et le local Ben Malango, à cause de la retraite et des transferts et non d’une vieille force.

Alors que Galantes de Polokwane, dans le nord du pays, n’a pas encore remporté six matches de championnat d’Afrique du Sud cette saison, il a dépassé les attentes en Afrique avec Selimbelo Njema marquant quatre buts.

Les cœurs, ébranlés par six buts cachés par le Wydad Casablanca au Maroc, affrontent un autre adversaire nord-africain, le nouveau venu africain JS Saoura d’Algérie et leur attaquant vedette Ayman Himyri.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *