Est-ce la clé de la matière manquante dans l’univers ?

Des études récentes ont suscité un regain d’intérêt pour le concept de sphères de Dyson, des structures théoriquement massives qui pourraient exploiter l’énergie d’étoiles entières.

Cette idée intéressante a amené certains scientifiques à se demander si de telles structures pourraient expliquer la masse manquante dans l’univers. Cependant, malgré l’enthousiasme suscité, de nombreux experts restent sceptiques quant à l’existence des boules de Dyson et à leur rôle dans l’explication des phénomènes astronomiques.

Concept de boules Dyson

une idée Boules Dyson Il a été proposé pour la première fois par un physicien Freeman Dyson En 1960, Deason s’inspire du livre de science-fiction The Star Maker d’Olaf Stapledon. Il a suggéré qu’une civilisation extraterrestre avancée pourrait construire des structures massives autour de ses étoiles pour capter l’énergie solaire.

Ces structures, tout en bloquant la lumière visible de l’étoile, l’émettent Les rayons infrarouges« Il s’agit peut-être simplement d’une théorie astrophysique ordinaire », a déclaré l’astrophysicien et écrivain scientifique Dr Ethan Siegel, soulignant la nécessité de preuves extraordinaires pour soutenir l’existence de structures aussi massives.

Le concept a attiré une attention considérable avec la découverte de… L’étoile mystérieuse KIC 8462852, également connue sous le nom d’étoile Boyajian, présentait des baisses de luminosité irrégulières et importantes. Certains ont émis l’hypothèse que cela pourrait être dû à une balle Dyson incomplète, bien que cela reste à confirmer.

Masse manquante dans l’univers

Cela a longtemps intrigué les astronomes Bloc manquant Dans l’univers, il existe deux types de masse manquante : Matière noirece qui est nécessaire pour expliquer le comportement gravitationnel des galaxies, et Matière régulièreIl se compose principalement d’hydrogène et d’hélium, qui semblent être rares d’après les observations actuelles.

READ  Regardez en direct Boeing tenter de lancer le premier équipage tendu vers la Station spatiale internationale

alors que Matière noire On pense que l’univers est constitué de particules exotiques, mais la matière ordinaire manquante reste un mystère. Certains ont suggéré que d’énormes filaments de gaz s’étendant entre les galaxies pourraient en être responsables.

Les boules Dyson pourraient-elles être responsables de la masse perdue ?

Malgré le caractère fascinant de Boules DysonIl est peu probable que ces théories expliquent la masse manquante dans l’univers. Les sphères de Dyson complètes, qui entoureraient complètement une étoile, sont considérées comme peu pratiques en raison de l’énorme quantité de matière requise et de l’instabilité gravitationnelle que de telles structures rencontreraient.

Même si elles étaient construites, ces zones seraient très probablement très fin Et instable, ce qui le rend déraisonnable. Et le plus raisonnable est Dyson essaime ou sonneRéseaux de satellites qui collectent l’énergie solaire et orbitent autour d’une étoile. Ces structures ne capteraient qu’une petite fraction de la lumière de l’étoile, ce qui les rendrait plus faciles à construire mais ne pourrait probablement pas expliquer la masse manquante. De plus, si de tels essaims sont fréquents, il devrait être possible de détecter leur rayonnement infrarouge à l’aide de télescopes tels que Télescope spatial James Webb (JWST)Cependant, aucune preuve n’a été trouvée indiquant sa large distribution.

Observations finales et scepticisme

Une étude récente publiée dans Avis mensuels de la Royal Astronomical Society a été rapportée Découvrez sept étoiles Ces étoiles présentent des signatures thermiques inhabituelles, qui peuvent indiquer la présence de boules Dyson. Ces étoiles, situées à 1 000 années-lumière de la Terre, présentent des signatures thermiques qui ne peuvent pas encore être entièrement expliquées.

READ  Les astronomes découvrent un tout nouveau type de nébuleuse, et c'est très cool

Cependant, de nombreux experts restent sceptiques. Le Dr Jana Levine, cosmologiste théorique au Barnard College, a suggéré que ces signatures pourraient être dues à… Phénomènes astrophysiques naturels Comme les collisions de planètes ou de jeunes étoiles avec la matière environnante. « Les signatures thermiques sont de nature si générale qu’elles sont loin d’être des preuves concluantes et il existe de nombreuses explications naturelles possibles », a déclaré Levine à Salon.

L’astrophysicien Eric Zachrisson, l’un des co-auteurs de l’étude, a exprimé ce scepticisme, notant que même si ces étoiles sont les meilleures candidates pour… Boules Dyson Jusqu’à présent, d’autres explications telles que la poussière provenant d’événements cosmiques ou de sources de fond sont également plausibles. « Ce sont les meilleurs filtres à billes Dyson que nous ayons rencontrés jusqu’à présent, mais cela ne veut pas dire que ce sont des boules Dyson, ni même que les boules Dyson sont l’explication la plus probable du phénomène que nous observons », explique Zachrisson. .

Valeur scientifique de la recherche

Malgré les doutes, la recherche de Boules Dyson Cette étude a une grande valeur scientifique. Il encourage l’exploration d’idées non conventionnelles et promeut la recherche interdisciplinaire combinant l’astrophysique, l’histoire et d’autres domaines. Cela pourrait être une découverte potentielle D’étranges structures géantes Ce serait une réalisation révolutionnaire, qui changerait notre compréhension de l’univers et l’existence de civilisations extraterrestres avancées.

« Quoi de plus excitant et terrifiant que de découvrir une vie extraterrestre ? » » a demandé Levin, soulignant l’importance de garder l’esprit ouvert tout en maintenant la rigueur scientifique. Le Dr Siegel a ajouté : « Il est important de garder l’esprit ouvert, et il est facile de comprendre pourquoi même les possibilités les plus folles nous enthousiasment. Mais en l’absence de preuves plus solides, ce n’est qu’un autre exemple de gens qui s’enthousiasment pour ce qui est sûr d’être juste. un gros burger sans valeur pour lui ».

READ  L'OMS examine les rapports de virus monkeypox dans le sperme

En conclusion, alors que Boules Dyson Ces structures massives restent un concept théorique attrayant, mais leur existence en tant que solution à la masse manquante de l’univers est hautement improbable. Cependant, la recherche continue de ces structures massives continue d’inspirer la recherche scientifique et la quête pour comprendre l’univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *