Expédition depuis l’Algérie | Câble de pont

Expédition depuis l’Algérie


Conférence inaugurale africaine en Algérie

Dix-sept heures après avoir pris l’avion en provenance de Lagos, nous étions enfin au bureau de l’immigration à Alger. Malgré les grands noms présents pour la deuxième édition de l’African Startup Conference, les agents de l’immigration entendent parler de la conférence pour la première fois.

« Il faut retourner en Algérie, mais pour le tourisme », nous dit l’officier en nous faisant signe de partir.

C’est l’une des fois où j’entends quelqu’un parler anglais à l’aéroport. L’arabe et le berbère sont les langues officielles de l’Algérie. Avant, si on m’avait posé des questions sur l’Algérie, j’aurais définitivement laissé tomber.

Qu’est-ce que l’Algérie ? Cet ami sur Twitter n’a jamais caché son introverti Il pense qu’il l’est. Un investisseur né et élevé en Algérie m’a dit que le pays était pour l’essentiel « resté isolé et délibérément évité toute attention extérieure ».


Photo de Ngiru Amadi-Emina et Ijioma Jacqueline Akwiwu

Certains à la conférence

Mais nous sommes en 2023, et un pays qui insiste sur le fait que « Omo entre » ne fera pas grand-chose. L’Algérie tente donc de créer une nouvelle identité en tentant de diversifier son économie et d’attirer les investissements étrangers. Une façon d’atteindre ce deuxième objectif consiste à développer son écosystème technologique. Il est classé 114ème au monde Par Startup Blink.

L’édition de cette année de l’Africa Startup Conference – la première édition devrait avoir lieu en 2022 – est un moyen de relancer ce développement. Du 5 au 7 décembre, TechCabal couvrira la conférence et s’entretiendra avec les ministres africains de la technologie et de l’innovation, des investisseurs et certains des fondateurs de startups en Algérie.

READ  Avertissement d'isolement régional, l'Algérie annonce une liaison routière et une zone de libre-échange avec la Mauritanie |

Deux responsables de la conférence nous ont indiqué qu’environ 3 000 personnes assisteraient à l’événement et que le CIC Alger est le plus grand centre de congrès international d’Afrique.

Un élément clé de notre visite en Algérie est de vous donner toutes les informations sur l’écosystème technologique algérien, où il se trouve, où il prévoit d’aller, qui sont ses personnes clés et les conversations importantes qui ont lieu cette semaine.

Une plateforme à l’African Startup Conference en Algérie

Niveau de jeu en Algérie : Le taux d’alphabétisation élevé du pays (80 %), sa population (44,9 millions), son revenu par habitant d’environ 4 000 dollars et sa proximité avec l’Europe sont très prometteurs.

En outre, l’Algérie Startup Fund investit 411 millions de dollars dans des fonds publics et 17 millions de dollars propres dans des startups de série A en phase de pré-amorçage. Il voit de la joie dans le secteur de la logistique et espère que les nouvelles réglementations ouvriront la technologie financière et permettront aux néobanques de gérer les banques traditionnelles pour leur argent.

La logistique est une grosse affaire ici, me dit Mohamed Moussaoui, responsable du développement commercial à l’Algérie Startup Fund. Pensez au dernier kilomètre, exportez et déplacez des marchandises dans six pays africains.

Yasir, l’une des startups algériennes les plus reconnues que nous avons couvertes l’année dernière, est un service de covoiturage et de livraison de nourriture comptant huit millions d’utilisateurs dans sept pays. Il y a Heetch, qu’un étudiant a décrit comme la version algérienne d’Uber.

L’argent est roi: Une nouvelle loi autorise enfin les fintechs à effectuer des paiements Il a été adopté en juillet, d’où le principal mode de paiement. Les supermarchés et les centres commerciaux refusent parfois les cartes pour éviter les frais bancaires.

READ  L'Algérie, 4e producteur de pétrole d'Afrique, est en passe de devenir le pays le plus vert d'Afrique grâce à ses initiatives respectueuses de l'environnement

Surtout pour un pays avec une population jeune (30 % de la population totale), la dépendance à l’argent liquide a ses inconvénients. Ces jeunes travaillent beaucoup en freelance, mais il peut être difficile d’être payés pour leur travail. Le nouveau règlement devrait résoudre ce problème.

Le travail indépendant en Algérie est important parmi les jeunes – environ 30 % de la population totale – principalement des graphistes, des concepteurs UI/UX et du personnel de support technique. Le gouvernement soutient certainement cela : pas de taxes sur le travail indépendant. Je me lancerais en freelance si je le voulais.

Tomiwa Aladekomo, PDG de Big Cabal Media et Yacine El-Mahdi Oualid, ministre de l’Économie de la connaissance, des startups et des micro-entreprises du pays

À qui faire attention : Yassin El-Mahdi Ovalit, ministre de l’Économie de la connaissance, des startups et des micro-entreprises du pays, estime que le rapprochement des partenaires technologiques africains jouera un rôle clé dans l’ouverture du pays. Un panel de ministres de la technologie et de leurs représentants d’Afrique du Sud, de Tunisie, du Botswana et du Nigeria ont discuté de leur vision de la stimulation de l’innovation sur le continent.

Le protocole d’accord de ces ministres devrait également être signé aujourd’hui. Nous vous apporterons tous les détails lors de votre inscription !

Oswald Guobadia, associé directeur de DigitA, qui nous a parlé en marge, estime que l’African Startup Conference est cruciale pour combler le fossé entre réglementation et innovation.

Prime: Pourquoi a-t-on l’impression que les pays africains font pression sur les investisseurs technologiques chaque semaine lorsque j’ouvre le site Web TechCabal ? On entend quelqu’un demander derrière. Après avoir couvert l’Ouganda et le Rwanda, ma théorie opérationnelle est que les « quatre grands » d’Afrique se tournent vers les investissements et se disent : « nous pouvons le faire aussi ».

READ  Maroc : l'Algérie met fin aux relations diplomatiques avec Lamara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *