Floss a blâmé la France pour sa « mort politique »

Gaston Flosse, l’ancien président de la Polynésie française, se dit attristé que le gouvernement français ait signé sa mort politique après l’avoir suspendu de ses fonctions politiques pendant cinq ans pour détournement de fonds publics.

Floss a publié cette déclaration après que la Cour suprême d’appel de France a confirmé sa condamnation en 2020 pour un accord d’approvisionnement en eau illicite de longue date à Byrne.

Le tribunal a statué que Floss ne pouvait pas se présenter aux élections de l’Assemblée nationale française de cette année et aux élections régionales de l’année prochaine.

En tant qu’anciens et actuels maires de la ville du Pirée, Flosse et maintenant le président Edouard Fritch ont payé l’administration municipale pour l’utilisation de l’eau dans le quartier volcanique de haute altitude où vivait Flosse.

Gaston Floss
Photo: AFP

Floss a mis en place le programme et a permis à Fries de poursuivre le processus de facturation erroné jusqu’à ce qu’une procédure d’audit soit trouvée en 2011.

Lorsque les deux ont été condamnés à Tahiti en 2020, Flosse a été déclaré inéligible pour purger une peine de cinq ans.

Lorsque Fritz s’est échappé avec une amende, Floss s’est interrogé sur le fonctionnement du système judiciaire, car il a été isolé pour être puni dans une chasse aux sorcières.

Il a dit qu’il se demandait pourquoi Frich n’avait pas été disqualifié depuis deux ans, car le programme était en place depuis de nombreuses années lorsque Fritz était maire.

L’avocat de Floss a déclaré qu’il ne pouvait pas comprendre le mécanisme intellectuel utilisé pour poursuivre Floss dans cette affaire.

READ  "La route n'est pas facile" - Salah envoie un avertissement de la CAN au Nigeria, à l'Algérie et au Sénégal

Ayant perdu son appel à Paris cette semaine, Floss, 90 ans, a déclaré qu’il ne se présenterait pas aux élections avant 2027, mais qu’il n’abandonnera pas et continuera avec une vigueur renouvelée.

Edward Frich et Gaston Floss pendant la campagne électorale de 2013

Edward Frich et Gaston Floss pendant la campagne électorale de 2013
Photo: RNZ Walter suspect

Pas plus tard que la semaine dernière, il a annoncé sa candidature à l’un des trois sièges de la Polynésie française au Parlement français.

En 2014, après une nouvelle condamnation pour corruption, Floss a été déclaré inéligible pour cinq ans, et il espérait qu’en portant l’affaire à Paris, il pourrait éviter une telle autorisation renouvelée.

Il a été contraint de céder la présidence à son vice-président, mais les deux hommes politiques se sont séparés.

Fritz a ensuite été réélu président et maire de Bray.

En Polynésie française, un quart des législateurs du parti au pouvoir, dont le législateur Gaston Dongchang, font face à des accusations de corruption.

Gaston Dongchang, Président de l'Assemblée de Polynésie française.

Gaston Dongchang, Président de l’Assemblée de Polynésie française.

Photo: Estelle Ruiz / Norphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.