Il est temps que la Syrie retourne dans la Ligue arabe

Algérie (agences)

Le ministre algérien des Affaires étrangères Ramdon Lamara a souligné la nécessité pour la Syrie de revenir à la Ligue arabe : « Nous nous félicitons de la visite du ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis en Syrie et de la rencontre avec le président Bachar al-Assad. . « 
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Cheikh Abdullah bin Saeed Al Nahyan s’est rendu à Damas mardi dernier et a rencontré le président syrien Bachar al-Assad pour discuter de l’importance des relations bilatérales et des voyages entre les Émirats arabes unis et la Syrie. Ils doivent renforcer la coopération commune entre eux dans divers domaines et servir les intérêts communs de chacune des nations et peuples frères.
Pour sa part, Lamamra a affirmé que la rencontre sera dans l’intérêt d’une action arabe commune et travaillera sur le sommet arabe qui se tiendra en Algérie en mars prochain, qui sera l’occasion de « l’unité et de la résolution des différends ». Le ministre algérien a souligné la nécessité pour la Syrie de revenir dans la Ligue arabe.
Al-Amamra a confirmé en août dernier que son pays soutenait la proposition de la Syrie de revenir à la Ligue des États arabes, expliquant que la question est une question essentielle dans la préparation du prochain sommet arabe en Algérie.
Il a souligné que la lettre n’était pas une référence à une enquête antitrust officielle en Syrie, mais plutôt une référence à une enquête antitrust officielle en Syrie.
« Maintenant, nous regardons vers l’avenir », a-t-il déclaré. Le ministre algérien a clairement indiqué qu’ils travailleraient à rapprocher les frères arabes du sommet arabe et à montrer l’étendue de la réalité.
Lundi, le président Abdelmadjid Dibon a annoncé que l’Algérie accueillerait le sommet arabe en mars prochain.
S’exprimant lors de l’ouverture de la Conférence des chefs de mission diplomatique et diplomatique algériens au Palais des Nations, Dibon a déclaré que l’Algérie accueillera le Sommet arabe en mars 2022.
Dans son discours, il a souligné la nécessité de poursuivre les efforts pour promouvoir l’action arabe commune en créant les conditions nécessaires à la réussite du sommet.
En outre, le ministère syrien de l’Électricité a signé un accord de coopération avec un groupe d’entreprises émiraties pour établir une centrale photovoltaïque d’une capacité de 300 mégawatts dans la campagne de Damas, selon l’agence de presse syrienne (SANA).
Le contrat prévoit la construction d’une centrale photovoltaïque de 300 MW « clé en main », avec le financement nécessaire au projet par tranches trimestrielles sur 10 ans, avec une facilité douanière à 100 %. Chaque partie du projet est mise en service. « 
En octobre dernier, le ministre syrien de l’Économie Samar Al-Khalil a annoncé l’approbation par le gouvernement du projet avec les Émirats arabes unis, qualifiant l’accord de « premier » dans la volonté des entreprises d’investir en Syrie.
L’accord intervient deux jours après la rencontre du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Son Altesse Cheikh Abdullah bin Saeed Al Nahyan, avec le président syrien Bachar al-Assad, étape importante sur le chemin du retour en Syrie. le monde arabe.

READ  L'Algérie rappelle son ambassadeur au Maroc dans le différend sur le Sahara occidental

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *