Incendie au Bangladesh : au moins 43 personnes tuées dans l'incendie d'un immeuble à Dhaka

Commentez la photo,

Les incendies dans les bâtiments commerciaux et résidentiels sont fréquents au Bangladesh et sont souvent attribués à une mauvaise sensibilisation à la sécurité.

Au moins 43 personnes ont été tuées après qu'un incendie s'est déclaré dans un immeuble à plusieurs étages au Bangladesh, selon ce qu'a annoncé le ministre de la Santé du pays.

Selon les médias locaux, l'incendie s'est déclaré jeudi vers 22h00 heure locale (16h00 GMT) dans un restaurant de la capitale, Dhaka.

75 personnes ont été secourues et des dizaines d'autres ont été transportées à l'hôpital.

L'incendie a été maîtrisé au bout de deux heures, selon les pompiers, et une enquête est en cours pour en déterminer la cause.

Le ministre bangladais de la Santé, Samanta Lal Sen, a déclaré qu'au moins 33 personnes, dont des femmes et des enfants, avaient été déclarées mortes à l'hôpital du Dhaka Medical College.

Au moins 10 autres personnes sont mortes dans le principal hôpital des grands brûlés de la ville. Sen a déclaré que 22 personnes étaient dans un état critique.

Les services d'urgence ont été appelés au restaurant Katchi Bhai, qui, selon le journal Daily Bangladesh, est situé dans un immeuble de sept étages.

Le complexe dans lequel se trouve le bâtiment contient également d'autres restaurants en plus de nombreux magasins de vêtements et de téléphonie mobile.

Le chef des services d'incendie et de défense civile du Bangladesh, le général de brigade Min Uddin, a déclaré, selon l'Agence France-Presse, que l'incendie pourrait avoir été provoqué par une fuite de gaz ou de poêle.

« C'était un bâtiment dangereux, avec des bouteilles de gaz à chaque étage, même dans les escaliers », a déclaré le général de brigade Udin aux journalistes.

Un gérant de restaurant nommé Sohil a déclaré, selon l'Agence France-Presse : « Nous étions au sixième étage lorsque nous avons vu pour la première fois de la fumée monter dans les escaliers. »

« Beaucoup de gens se sont précipités au dernier étage. Nous avons utilisé des conduites d'eau pour descendre dans le bâtiment.

« Certains d'entre nous ont été blessés en sautant du dernier étage. »

Un autre survivant, Muhammad Altaf, a déclaré à Reuters qu'il avait miraculeusement échappé à l'incendie par une vitre brisée.

Il a déclaré que deux de ses collègues, qui avaient aidé à faire sortir les gens, étaient décédés plus tard.

Les incendies dans les bâtiments commerciaux et résidentiels sont courants au Bangladesh. On leur reproche souvent une mauvaise sensibilisation à la sécurité et une application inadéquate des réglementations.

READ  Le parlement sénégalais reporte les élections au 15 décembre après un vote chaotique Nouvelles sur les élections

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *