ISIS est crédité d’avoir tué des sikhs au Pakistan

Le groupe État islamique a déclaré vendredi dans un communiqué qu’il était à l’origine de la fusillade meurtrière de Sikhs au Pakistan jeudi, selon l’Associated Press. mentionné.

Plusieurs des hommes, identifiés par l’Etat islamique comme ses militants, ont été abattus par Satnam Singh, 45 ans, qui vendait des médicaments à base de plantes dans une clinique de la capitale de la province de Khyber Pakhtunkhwa, près de la frontière pakistano-afghane, selon le média.

La déclaration d’ISIS a décrit Singh comme un « polythéiste » ou une personne qui croit en plus d’une divinité. Le sikhisme est une religion monothéiste.

Le chef de la communauté, Sardar Harpal Singh, qui n’est pas lié à la victime, a appelé les individus qui ont tiré sur Singh et a fui les lieux. être arrêté.

Au cours des dernières années, l’État islamique a revendiqué l’attaque de groupes religieux minoritaires, de sites religieux et de manifestations politiques, même si des responsables du pays ont affirmé que des membres du groupe militant étaient officiellement présents au Pakistan.

Fin août, 11 éléments de l’Etat islamique sont apparus ont été tués par des unités antiterroristes pakistanaises après que des militants de l’Etat islamique ont récemment tué deux policiers. Le groupe, qui opère à la fois au Pakistan et en Afghanistan, a mené des attaques dans la capitale provinciale du Baloutchistan ces dernières années.

READ  Géant allemand des médias : si vous êtes anti-israélien, ne travaillez pas avec nous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *