KAUST dépense 200 millions de dollars pour promouvoir les startups technologiques en Arabie saoudite : vice-président

RIYADH: La société Fintech Lendo prévoit de lancer de nouveaux produits dans les mois à venir pour financer les petites et moyennes entreprises en plein essor, ou les petites et moyennes entreprises, en Arabie saoudite.

La société a récemment obtenu la licence officielle de la Banque centrale saoudienne pour produire des produits financiers innovants dans le Royaume, ce qui en fait la première société conforme à la charia spécialisée dans le financement participatif de la dette.

« L’un des plus grands défis auxquels sont confrontées les petites et moyennes entreprises est le retard dans le paiement des services de leurs clients. Souvent, cela doit être le cas », a déclaré Osama Al-Ra’i, co-fondateur et PDG de Lendo, basé à Riyad. Arab News en marge de la Global Entrepreneurship Conference à Riyad : les entreprises attendent trois ou six mois pour être payées.

Fondée en 2019 par le sponsor et Mohamed Jawabri, la société met en relation des PME à la recherche de fonds avec des investisseurs à la recherche d’options à haut rendement via sa plateforme de prêt participatif.

Son activité est conçue sur la base du financement sur facture, dans lequel l’institution emprunte de l’argent sur les sommes dues par ses clients.

Selon les experts, cette option de financement aide les entreprises à améliorer leurs flux de trésorerie, à payer leurs employés et leurs fournisseurs, à réinvestir dans les opérations et à croître plus tôt qu’elles ne le pourraient si elles devaient attendre que leurs clients paient leurs soldes.

« Au cours des deux dernières années, Lindo a financé plus de 300 millions de riyals saoudiens pour les petites et moyennes entreprises et a rendu les investissements aux investisseurs avec un taux de défaut de zéro pour cent », a déclaré le sponsor.

READ  Guillotine réglementaire : les autorités suppriment 12 000 anciennes exigences pour les entreprises - Business and Economics

Il a ajouté que sa société avait rapporté aux investisseurs plus de huit millions de riyals.

En mars dernier, la société a annoncé la clôture d’un tour de financement de 27 millions de riyals mené par Derayah Ventures, avec la participation de Sidra, Shorouk Partners et 500 Startups Impact 46.

La société a également été la première entreprise saoudienne à participer au programme Google Accelerator, un programme virtuel dans la région MENA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.