La femme kurde est la première victime du drame de la chaîne | Immigration et asile

femme kurde du nord Irak Il est devenu la première victime de la noyade massive de cette semaine dans le canal à être nommée.

Maryam Nouri Mohamed Amin envoyait un message à son fiancé, qui vit au Royaume-Uni, lorsque le bateau du groupe a commencé à décliner mercredi.

Le jeune homme de 24 ans était l’une des 27 personnes décédées en tentant de traverser de La France En Grande-Bretagne.

J’ai essayé de lui assurer qu’ils seraient sauvés, Il a dit à la BBC. Cependant, tous les passagers sauf deux sont morts au large des côtes françaises du nord.

Les autres pertes comprennentd) 17 hommes et six autres femmes, une enceinte et trois enfants. La catastrophe a été la plus grande perte de vie par noyade dans le canal depuis des années.

Les survivants, un Irakien et un Somalien, sont sortis de l’hôpital de Calais et seront interrogés sur ce qui s’est passé.

Amin, surnommé Baran, tentait de se croiser avec sa parente.

Elle échangeait des messages avec son fiancé sur Snapchat avant que le bateau ne commence à perdre de l’air et que les passagers commencent à essayer d’en tirer de l’eau. Il a également déclaré qu’il suivait sa position à l’aide du suivi GPS.

Amin était originaire de la ville de Suran, dans le nord-est du Kurdistan irakien, près des frontières avec la Turquie et l’Iran, selon le Times. Sa famille au Kurdistan attend que son corps revienne pour assister à des funérailles.

L’un des membres de la famille a déclaré :  » Son histoire est comme tout le monde – elle cherchait une vie meilleure. L’un de ses oncles était l’une des personnes les plus proches de moi. Il s’est occupé de nous lorsque mon père était prisonnier politique. Mais le famille a vécu une vie tragique.

Le Premier ministre de la région du Kurdistan, Masrour Barzani, a déclaré jeudi que Ses pensées vont aux familles touchées.

recherche d’urgence Allumé après 14h le mercredi Quand un bateau de pêche a découvert plusieurs personnes dans la mer au large des côtes françaises.

Les autorités britanniques et françaises ont lancé une opération conjointe de recherche et de sauvetage, qui a été annulée mercredi soir.

La police a déclaré qu’elle pensait que le bateau était parti de Dunkerque, à l’est de Calais. Les autorités françaises ont arrêté cinq personnes soupçonnées d’être impliquées dans la traite des êtres humains en lien avec l’incident.

Plus de trois fois plus de personnes ont traversé le canal en 2021 que l’année dernière. Ce problème a provoqué des tensions à la fois au sein du gouvernement britannique et entre le Royaume-Uni et la France.

READ  Le Hamas demande un échange de prisonniers et met en garde contre une "explosion" lors d'une visite en Egypte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *