La Foire agricole de Paris commence et les agriculteurs en colère continuent de se battre sur les coûts

Le président français Emmanuel Macron a été confronté aux sifflets et aux insultes de manifestants en colère alors qu'il affrontait la police avant l'ouverture de la foire annuelle de l'agriculture française à Paris samedi. Cela survient alors que les agriculteurs en France et en Europe continuent de protester contre la hausse des prix et la baisse des revenus.

Publié sur :

2 minutes

Confrontés à des dizaines de policiers à l’intérieur du salon, les agriculteurs ont profité de l’attaque pour cibler le dirigeant français et ont crié et frappé Macron pour qu’il démissionne.

Peu de temps après, Macron a commencé sa traditionnelle visite avec les dirigeants syndicaux, à huis clos, par un petit-déjeuner avant de s’adresser aux journalistes.

Il a réclamé justice dans des conditions « calmes » et a condamné les affrontements entre agriculteurs et policiers dans la matinée.

Cependant, il a annulé une discussion prévue avec les agriculteurs, les transformateurs alimentaires et les détaillants lors de la foire agricole de samedi après que les syndicats d'agriculteurs ont annoncé qu'ils n'y assisteraient pas.

Horizon 2040

Macron a proposé à la place de tenir une consultation de trois semaines avec « toutes les instances syndicales » à l'Elysée, notamment pour « coordonner les mesures d'urgence » et « construire un plan d'avenir de l'agriculture française et européenne à l'horizon 2040 ».

En 2019, Macron a lancé une consultation similaire, ou « débat national idéal », pour recueillir des propositions visant à répondre aux doléances des manifestants, à la suite des manifestations hebdomadaires des blouses jaunes.

​​​​​​

Le président français Emmanuel Macron regarde la vache du vendeur Ovali, musée du Salon international de l'agriculture (Salon de l'Agriculture), lors de la journée d'ouverture de la 59e édition du Salon de l'agriculture à Paris, France, le 25 février 2023. REUTERS-Poole

Les résultats ont été interrompus par la pandémie de Covid et on ne sait pas exactement quelle forme prendra la discussion avec les agriculteurs, même si environ 200 personnes – agriculteurs, membres d'associations, associations – devraient y participer. Comme indiqué dans celui-ci Picaro Journal.

READ  Algérie 0-0 Afrique du Sud : Résultats, résumé et buts

Des semaines de barrages routiers et un éventuel « blocus » ont été interrompus début février après que le gouvernement a proposé certaines mesures, notamment la suspension de la mise en œuvre du programme Ecophyto visant à réduire l'utilisation de pesticides.

Mais les syndicats agricoles ont continué à faire pression sur le gouvernement pour qu'il prenne des mesures concrètes pour réduire les coûts, et les groupes locaux ont continué à bloquer les routes et les autoroutes.

Le Premier ministre Gabriel Atal a présenté cette semaine un projet de loi qui comprendrait un ensemble de mesures, lançant une tâche parlementaire sur la loi Ecolim, pour garantir des prix équitables aux agriculteurs lors des négociations avec les distributeurs.

Il a indiqué qu'un programme spécifique pour les éleveurs qui souffrent du manque de revenus sera présenté à la foire agricole.

Le Programme agricole Il s'agit d'un événement majeur qui attire environ 600 000 visiteurs sur neuf jours.

Une partie de la visite de Macron comprendra la rencontre de centaines d'agriculteurs qui ont amené des vaches et du bétail primés de tout le pays, y compris la mascotte de cette année. OriolateUne vache laitière normande de cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *